Facebook
Meurtre des touristes français à Aleg : Réaction de Mohamed Mahfoudh Ould Ahmedou dit Ould Idoumou    
26/12/2007

Mohamed Mahfoudh Ould Ahmedou dit Ould Idoumou accusé en 2005, d’être l’Emir du «Groupe Islamique Mauritanien pour le Prêche et le Jihad» a été acquitté le 5 juin 2007 par la cour criminelle de Nouakchott après plus deux années de détention. Entre mars 2005 (sous Ould Taya) et juin 2007 il a eu à goutter aux affres de la torture et de la privation de libertés. De sa cellule de la prison civile de Nouakchott, il avait le 6 juin 2005, dénoncé et condamné l’attaque de Lemgheiti. Dans cette nouvelle déclaration, il condamne et dénonce en sa qualité de musulman a-t-il tenu à préciser, l’agression d’Aleg.



                                      Déclaration
J’ai appris avec une profonde affliction les informations relayées par les média relatives à l’événement survenu sur notre territoire dans lequel des paisibles citoyens français ont été les victimes.

Tout en condamnant et dénonçant avec force, cet acte sauvage, je tiens à préciser ce qui suit :

1- Les textes religieux tirés du Saint Coran ou de la Sunna sont clairs dans l’interdiction de l’injustice et de l’agression. Ils interdisent formellement d’ôter la vie d’un musulman ou d’un non musulman qu’ALLAH proscrit sauf par justification légale.

2- Ce genre d’actes abjects et stupides portent préjudice à l’image de notre pays, à sa stabilité et ne servent que les intérêts des ennemis de l’ Umma et de la Patrie, ce qui conduit à les empêcher et à les interdire davantage.

3- Les savants et les prédicateurs qu’ils soient du courant salafiste ou non, ne peuvent être que les premiers à dénoncer ce genre d’actions.
Aussi incombe-t-il aux média de s’assurer et d’éviter les généralisations pouvant porter préjudice. L’injustice est vilaine d’où qu’elle vienne et qui qu’elle affecte.
Qu’ALLAH fasse perdurer la sécurité et la quiétude dans notre pays ainsi que dans ceux des Musulmans.


Nouakchott le 26 décembre 2007
Mohamed Mahfoudh Ould Ahmedou dit Ould Idoumou

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés