Facebook
Mon silence relatif   
03/10/2014

«Re»-bonjour, ou bonsoir, tout le monde, tous les amis, Quelques précisions que j’apporte en réponse aux réactions à mon mur de cet après midi : Je reste avec vous sur face book, mais avec «ma plume» en moins, ou plus précisément plus diminuée qu’auparavant.



 Pour le moment, je mets de côté l’écriture d’articles, celui-là étant mon dernier.
 
Je continue cependant de vous lire, de participer tant bien que mal à l’animation de la case « écrire un commentaire », de vous « liker », d’échanger avec vous en « privé ».
 
Ma raison, ce qui m’a poussé à agir ainsi, vous m’accorderiez le droit de le garder pour moi : une décision personnelle, qui n’est pas susceptible d’être débattue.
 
D’ailleurs, j’aurais du ne pas en parler, me contentant de la mettre en pratique discrètement, sans avertir personne. Mais comme elle me touche profondément, je l’ai sortie, ne pouvant pas m’empêcher d’en parler publiquement. Certainement une question de me dédouaner vis-à-vis de moi-même. Si c’est ça « coquetterie », j’assume.
 
Ce  mode « d’expression par le silence relatif » que je m’impose pour le moment, je souhaite qu’il soit respecté, de tous. Dans cet ordre d’idée, je demande à tous mes amis qui ont des sites d’information, notamment ceux qui me publient souvent, d’observer « silence radio », comme on dit dans le jargon de la « grande muette ».
 
Merci de votre compréhension.
 
 
El Boukhary Mohamd Mouemel
Juillet 2014


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés