Facebook
Lumière…*, ça va droit au coeur   
03/10/2014

«J’ai regardé la lune et elle m’a tendu la lumière...». Un beau message d’espoir. J’adore cette poésie qui chante l’amour, l’espoir, la fête … Parfois triste, mais tu sais aussi dire les choses de façon gaie, heureuse, Mariem Mint Derwich. Cette dimension joyeuse de ton écriture, de la douceur de tes mots... m’emballe.



 Elle évoque en moi des sentiments de bonheur profonds. Mais ils demeurent d’une naïveté enfantine, quand je cherche à les sortir.
 
  Je me sens ridicule parfois, en voulant les dire comme tu m’inspires.
J’y trouve toutefois un grand plaisir, une agréable simplicité dans l’expression; un effort personnel qui m’arrache- ne serait-ce que par moment- aux inquiétudes, aux soucis et angoisses qui nous pèsent lourd.
 
Des exemples, je peux en multiplier infiniment :
 
« J’ai regardé la vie ;
et elle m’a souri.
 
J’ai donné l’amour ;
 et j’en ai reçu.
 
J’ai partagé
et j’en suis gratifié.
 
J’ai baigné dans les problèmes
et j’en suis sorti.
 
Les difficultés, j’en connais
mais les succès aussi, j’en ai eu.
 
La vie tourne, illuminée, de Dieu,
par la lune, par les étoiles, par le ciel.
 
Accompagnons là, jouant la, fêtons la,
en musique, en anniversaire joyeux.
 
Rien ne l’arrêtera, cette lumière.
Ce mot éclairant, tu l’as lâché, Mariem
 
 
Je capte ses rayons;
Ils vont droit au cœur,
au mien, au votre, au notre.
 
Un message fort,
D’espoir, d’amour.
 
Partageons le, tous.
 
 
 
 
El Boukhary Mohamed Mouemel
Beijing, Août 2014
 
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
* https://www.facebook.com/mariem.mintderwich/notes


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés