Facebook
Droit de réponse à «la jeune équipe bouscule les vieux lobbies» paru sur CRIDEM    
11/12/2007

Très cher ami Charlie Juliette, comme je l’ai déjà souligné, vous êtes vraiment un as de la diversion, pouvez vous réellement penser, que vos manœuvres à travers le Net, sont encore en mesure, d’avoir un impact positif sur les citoyens de ce pays. Pourquoi, vous vous obstinez à naviguer, dans la voie du ridicule et du mensonge?
Pourquoi, vous tenez, absolument à bousculer la vieille garde? Quel est franchement votre problème, avec vos grands frères professionnels du Ministère de l’Environnement?



Personnellement, je vous conseille de temporiser, car si la raquette cette année a foiré, elle peut bien être fructueuse l’année prochaine (QUEUL STAKHIRE VIH KHAIRE)
Vous aimez beaucoup parler de la nouvelle équipe, si équipe il y’a, car n’oubliez pas, que vous avez depuis longtemps, procéder à sa dislocation, pour avoir le champ libre.
Aujourd’hui, vous étés restés seul dans la barque, en compagnie de votre patronne, de son égérie de secrétaire, d’un Secrétaire général amadoué et d’un collègue, qui s’accroche désespérément, au flan de cette fragile embarcation dont la ligne de flottaison, est dangereusement immergée. 
Mon cher Rigolo rim, les vieux lobbies vous feront traverser le Désert de Gobi et vous démontreront preuve à l’appui que vous êtes, à l’origine de la situation d’anarchie du Département de l’Environnement.
Mon souhait le plus sincère est de vous voir changer de cap et de reconnaître que le chemin que vous empruntez ne mène nulle part car l’amorce de votre décollage professionnel, risque de fausser votre atterrissage, la piste est longue de 35 bornes et le tarmac doit être impérativement dégagé, pour rendre la circulation plus fluide, aux jeunes aéronefs intelligents car n’oubliez pas, que vous avez déjà un pied, dans la vieillesse. 
Je vous ai posé à travers le Net, des questions aux quelles vous n’avez pas répondu. Pourquoi ne demandez vous pas, secours aux jeunes lobbies ou tout simplement en mauvais combattant, ne déposez vous pas vos armes rouillées?
Franchement, votre courage me déconcerte, allez jusqu’à citer l’IGE qui vous a déjà fiché, est une témérité.
J’aimerai être informé, monsieur rigolo rim, sur les épisodes, des anciens du Ksar et de Zouératt (coordination régionale du CDHLP) cités par Gacef car je n’y comprend rien du tout.
C’est extraordinaire, monsieur Charlie Juliette, comme vous étés imbattable, dans les techniques du mensonge et c’est cette force du mal qui vous habite, qui est à l’origine de la situation actuelle, qui sévit au sein du Département et surtout de la chute vertigineuse de votre cote de popularité auprès des jeunes et vieux du Département.
Je vais donner quelques exemples, qui démontreront nettement, que vous surpassez Ould Jembe, dont les mensonges ont fini par anéantir, sa propre famille.
Vous dites que j’ai quitté le territoire, pour éviter d’accuser réception de la notification de la non reconduction tacite de mon contrat.
Mensonge de votre part, je suis sorti de Mauritanie, le 26 Novembre 2007 et rentré du Sénégal, le 30 Novembre 2007 comme l’atteste les visas Mauritanien et Sénégalais ( voir document de change ci-joint).
Mensonge de votre part, La lettre de dénonciation de mon contrat est signée, le Vendredi 30 Novembre 2007, jour de mon entée en Mauritanie, les 1er et 2 sont jours fériés, le lundi 3 novembre, je suis mis au courant de la lettre, le Mardi 4 Novembre, à la première heure, j’ai déchargé la dite lettre.
Le 5 Novembre 2007, l’Inspection du travail de Nouakchott II, établi une convocation, qui est déchargée le même jour, par le secrétariat du MDE (voir convocation portant le cachet de réception du Secrétariat du MDE n°1511 du 5/12/07).
Monsieur le prétentieux, quant vous dite : Ce dernier cas est vraiment une première en Mauritanie, pour ne pas dire dans les annales du droit civil relatif à la reconduction de mon contrat ;
Premièrement, vous maîtrisez mieux, le droit aux mensonges, que celui du droit civil et cette flagrante ignorance des textes législatifs de l’emploi en Mauritanie, est une preuve irréfutable, qu’encore pour la unième foi, vous faites prendre à Madame la Ministre, des décisions contraire à la loi ;
Pour vous empêcher de dormir, j’ai le regret de vous informer monsieur le soit disant juriste, que par Procès verbal N°110/ I.R.T /NKTT II en date du 11 Décembre 2007 que mon contrat est tacitement, reconduit pour une seconde année ou tout simplement sa transformation, en contrat à durée indéterminée.
N’étant spécialiste de l’arnaque, je ne peut taire le salaire de Décembre 2007, déjà perçu et premier mois de la deuxième année, ce que l’on appelle une reconduction sans discutions mon cher ami, revoyez vos courts de droit civil.
Egalement pour votre instruction, l’article 24, alinéa 2 de la convention collective stipule, que tout licenciement ayant pour cause, les opinions du travailleur, est abusif.
Alors, Messieurs les Navigateurs du Net, revoyez les écrits de Charlie Juliette alias rigolo rim, et vous serez édifiés sur le tapi de mensonges, qu’il n’a cessé d’étaler pour épater, qui de droit.
J’ai remarqué, la Taupe, que la presque totalité de vos écrits mentionnent, même le président de la république est déranger par les lettres ouvertes, votre excès de zèle, vous pousse t’il encore, à vouloir vous interposez, entre un Elu et son peuple.
Enfin mon cher ami, je vous demanderez de transmettre mes salutations à avicennes alias Lima et dites lui également de ma part, qu’il est localisé et qu’il navigue en perdition, loin de l’embarcation du groupe vénéré et en cas de détresse ou de noyade, l’ambulance viendra le récupérer et ses secouristes seront membres, de la vielle garde.
La logorrhée, Charlie Juliette, restera toujours votre terrain de prédilection 
La folie des grandeurs, mène toujours au casse pipe, mon cher ami
Peut voir, le vieux couché ce que ne pourrait voir le jeune debout
A bon entendeur salut….

Sidy ould Ahmed Ely


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés