Facebook
Réaction aux sorties d’un ancien président   
31/08/2014

Avec une fougue inhabituelle,  notre très richissime ancien président Ely Ould Mohamed Vall  multiplie ces derniers temps, les sorties hystériques  contre  le président de la République et l’Armée nationale.   Ce symbole d’un passé vomi,  plusieurs fois membre de comités...



...militaires des périodes  d’exception se spécialise  dans  les  diatribes  incohérentes,  où il est question  de démocratie,  de  rébellion,  de  chaos,  de catastrophe,  d’ épicerie et de déficit moral.

Mais  de quelle Mauritanie Ely parle-t-il ?  Et de quelle Armée s’agit-il ?
Le temps  aurait donc suspendu son vol depuis les 3% obtenus par Ely dans la présidentielle de 2009 et nous sommes restés dans l’ancienne  Mauritanie du temps  des pratiques ayant  pour noms : immobilisme,  clochardisation, déprédation et démission.
La  Mauritanie que nous connaissons depuis 2009 est pourtant, bien différente.
C’est une Mauritanie  dont les capacités des forces de sécurité et de défense ont été multipliées par 100, où les Mauritaniens rapatriés au Sénégal dont Ely n’en voulait pas  son revenus, une Mauritanie qui a des centaines  de milliards dans ses comptes,  qui a vu la construction en un temps record, de plusieurs hôpitaux, routes centrales électriques, ports, écoles et  aéroports ;   une Mauritanie  qui fait profiter plus de 1.000.000 de ses citoyens pauvres  de la subvention des produits de première nécessité à travers le programme « Emel» ;  une Mauritanie qui produit les 60% de ses besoins en riz . Et enfin, une Mauritanie qui rayonne sur le plan sous régional,  régional et international
Ces acquis  créent des jaloux parmi ceux qui avaient eu l’occasion d’en faire mais qui n’ont eu pour bilan, que des pratiques de haute gabegie,  des déclarations tordues  et un bulletin blanc.

D’autres considérations   expliquent également l’acharnement  de Ely :

1) L’ennui et l’oisiveté  surtout si malgré l’immense richesse matérielle, l’on est peu porté après la retraite,  sur les activités académiques ou  l’humanitaire.

2) La recherche d’un temps perdu  dans des silences coupables  et des pratiques  peu orthodoxes qui ont touché la libertés d’un large  spectre de mauritaniens (Islamistes , nationalises arabes nationalistes negro-mauritaniens,  Haratines, Mauritaniens de la diaspora  et transporteurs ).

3) L’opportunisme avec  la volonté manifeste de se poser en leader de l’opposition que notre ancien président veut  instrumentaliser et enterrer.

4) La fuite en avant en raison de menaces de poursuites  par une  stratégie  de tapage médiatique  pour se présenter le cas échéant en victime de la liberté d’opinion.

5) Le positionnement  pour la présidentielle 2019.

Mais dans tous les cas,  nos  compatriotes  sont sensibles aux critiques courageuses et sincères et portent peu de crédit aux critiques par méchanceté et par  calcul.

  Source: Diopibrahimaly@yahoo.fr

Les opinions exprimées dans ce courrier n’engagent pas forcément TAHALIL


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Commentaires
mamiss
mamadousamba63@yahoo.fr
2014-08-31 11:56:36

en realite l histoire est entrain de begayer

Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés