Facebook
Les anciens DGSN ne sont pas les mieux placés pour parler de démocratie (Me Maham)   
13/07/2014

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement Me Sidi Mohamed Ould Maham a passé en revue jeudi après midi devant la presse les projets de lois approuvés par le gouvernement au cours de sa réunion hebdomadaire.



Le Porte-parole du Gouvernement a précisé, lors d’un point de presse organisé en présence des ministres des Affaires économiques et du Développement et des Pêches et de l’Economie maritime, que le conseil a approuvé trois projets de lois dont le premier porte sur le financement du projet de renforcement des capacités pour lutter contre l’insécurité alimentaire.
Le second a trait à une convention de prêt destiné au financement du projet de création de centrales éoliennes.
En réponse aux questions des journalistes, le porte-parole du gouvernement a affirmé que les anciens Directeurs de Sureté ne sont pas les mieux placés pour donner des leçons en matière de démocratie.
Le Ministre a également assuré que le soutien de la Mauritanie aux frères palestiniens est évident et n’est pas un sujet d’exploitation politique ; ajoutant que le gouvernement mauritanien est disposé à tout ce qui pourra aider les frères dans la Bande de Gaza à faire face aux offensives israéliennes.
Au sujet des articles diffamatoires de l’ancien ministre de la santé, le Ministre a rappelé que la vision de celui-ci serait différente s’il avait été présenté aux dernières élections législatives.
Me Ould Maham, qui répondait à une question relative à l’interview du Président de la République sur Jeune Afrique, a dénoncé le manque de professionnalisme chez certains médias locaux engagés politiquement, et qui ont donné, volontairement, une mauvaise lecture de cette interview, en déformant les propos exprimés initialement.
Le Ministre a enfin rappelé que les articles de Cheikh Ould Horma et les sorties médiatiques d’Ely Ould Mohamed Vall n’ont aucun effet, ni influence, sur le quotidien du citoyen mauritanien qui ne leur accorde, d’ailleurs, aucune importance.
Source : http://maurisahel.com/article2526.html


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés