Facebook
Mauritanie Airways va combler notre absence dans le ciel    
22/10/2007

Avec la liquidation d’Air Mauritanie dont les avions sont cloués au sol et le personnel mis en chômage technique en raison des gestions publiques calamiteuses faut-il miser maintenant sur le privé mauritanien et les investisseurs étrangers pour faire voler la Mauritanie (dans le ciel bien sur).



L’Etat Mauritanien ne pouvant indéfiniment continuer à combler les déficits des gestions personnalisées et d’en être tenu responsable surtout que leurs auteurs «sont partis avec des chevilles fortes et ont même été promus» pour reprendre l’expression d’Ahmed Ould Daddah qui faisait probablement allusion (entre autres) à Yahya Ould Ahmed Waghef . A quoi servirait-il donc de combler au nom de l’orgueil national le déficit d’une entreprise publique pour se retrouver quelques années après avec un autre déficit à combler? Face à une telle perspective, place donc au privé, plus proche de se sous et moins encombré par les considérations politiciennes. D’autant plus qu’avec le lancement de Mauritanie Airways il y a quand bien même une grande consolation : le nom de la Mauritanie va au moins continuer à hanter le ciel. A cela s’ajoute qu’une grande partie du personnel d’Air Mauritanie va être intégrée dans la nouvelle compagnie fruit du partenariat souvent bénéfique nos amis et frères tunisiens.
Mauritania Airways est une compagnie de transport aérien à vocation africaine. Elle a été créée en décembre 2006 avec un capital de 10 millions de dollars, détenu à 51% par Tunisair, à 39% par le groupe privé mauritanien Bouamatou et à 10% par l’Etat mauritanien. La compagnie doit assurer des dessertes régionales et internationales, notamment vers l’Afrique de l’Ouest, l’Europe et l’Afrique du nord et ensuite vers le Proche-Orient. 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés