Facebook
Marché d’approvisionnement : en hydrocarbures liquides VITOL, encore et toujours   
16/02/2006

Vitol a re-remporté le marché d’approvisionnement de notre pays en hydrocarbures liquides pour les deux années à venir. La commission de supervision chargée de la sélection d’un fournisseur pour l’approvisionnement de la Mauritanie en produits pétroliers en a décidé dans la nuit du dimanche 5 février 2005.



Après avoir vu le marché qu’elle avait gagné en decembre 2005 lui filer entre les doigts le 02 janvier 2006, parce que n’ayant pu constituer à l’échéance prévue, le stock de sécurité, Vitol a finalement regagné le marché au terme d’une consultation dans laquelle il y avait cinq soumissionnaires: Litasco Group, Addax&Oryx, Trafigura, J&S Service & Investment évidemment Vitol .
Cependant, Vitol aurait remporté le marché en dépit, dit-on de l’augmentation de sa cotation, par rapport à celle proposée en decembre dernier. Ce qui ne manquera pas d’engendrer de nouvelles hausses de prix du carburant. Peut être pas à terme, car c’est Trafigura qui détient l’approvisionnement du pays jusqu’au 31 mars 2006 en vertu d’un avenant de prorogation de l’ancien contrat signé avec elle, en janvier 2006, après l’annulation du premier contrat de Vitol. Une annulation qui soulève aujourd’hui de multiples interrogations. S’agissait-il se demandent les observateurs d’une annulation concertée ? En tous cas il y a lieu de s’interroger également sur la ténacité de Vitol, qui a obtenu le marché de l’approvisionnement après l’avoir perdu, celui de la vente du brut mauritanien après avoir vu son annulation surtout que Vitol avait acheté en 2002 dans des circonstances non élucidées la raffinerie de pétrole de Nouadhibou. Il a fallu à l’époque que Ould Taya tape du poing sur la table pour que la cession soit annulée. Mais à quel prix ? Demandez-le à Vitol !
Et tout en se félicitant de l’existence d’un avenant de prorogation signé au préalable avec Trafigura et qui couvrira donc la période de flottement en attendant l’entrée en vigueur au 31 mars 2006 du marché nouvellement attribué à Vitol ; ce qui ne met pas notre pays à la merci d’un quelconque marketteur, il faut rappeler que Vitot doit encore signer le cahier de charges au plus tard le 14 février, constituer une garantie de bonne exécution de 5000 000 de dollars au plus tard le 21 février, signer à la même date les contrat avec les acheteurs et la société de gestion des dépôts constituer un stock de sécurité de 44 000 m3 à Nouadhibou avant le 15 mars et un second stock de sécurité à Nouakchott avant le 15 avril.
Et parce que par le passé la constitution d’un stock de sécurité avait constitué un problème, autant se demander si ce ne sera pas de nouveau le cas, avec toutes ses conditions. Wait and see.
IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés