Facebook
Succès retentissant de la grève des employés de Mauritel SA: L’administration va reprendre les négociations   
01/10/2007

Les employés de Mauritel sa, la première et l’unique société de téléphonie fixe en Mauritanie, sont entrés en grève les 27 et 28 septembre pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de travail. La grève lancée par 3 syndicats dont deux centrales a été très largement suivie. Les délégués du personnel disent avoir épuisé tous les recours avant d’entamer la grève et réclament la mise en application d’un accord signé cette année avec Mauritel SA



L’accord en question qui devait être mis en œuvre au mois de septembre 2007 n’a pas été appliqué. Les grévistes menacent donc d’observer un arrêt de travail pendant deux jours de chaque semaine à partir du 17 octobre si leurs doléances ne sont pas satisfaites.
Les grévistes critiquent leurs représentants au sein conseil d’administration de Mauritel SA, ainsi que l’administration mauritanienne, qu’ils accusent de "complicité avec une volonté étrangère"."Cette volonté nous empêche de recouvrer nos droits dans notre propre pays et au sein d’une société appartenant à moitié à notre pays", s’indignent-ils.
Selon les représentants des grévistes, l’administration de Mauritel s.a pratique une discrimination entre les employés en accordant aux expatriés un traitement beaucoup plus important que celui accordé aux Mauritaniens. Mohamed Yahya Ould Mohamed Abdellahi (notre photo), Porte-parole des employés de Mauritel SA, a déclaré que le mouvement de grève, a été suivi à plus de 95% par les différentes catégories de personnels de Mauritel SA et que toutes les agences sont fermées, aussi bien à Nouakchott qu’à l’intérieur du pays. Ould Mohamed Abdellahi a estimé que les 280 employés de la société mixte mauritano-marocaine vont reprendre leur grève la semaine prochaine si rien n’est fait, notamment la reprise des négociations sur le statut du personnel rompues par la direction de façon «unilatérale». Les employés de Mauritel SA, exigent notamment la révision du régime des indemnités, la mise en place d’une couverture médicale suffisante, la valorisation des emplois et l’évolution vers un régime spécial de retraite. "Nous sommes étonnés qu’une société qui engrange vers les 11 milliards d’ouguiyas (44 millions de dollars) de bénéfices par an ne puisse rien faire au plan social en faveur de ses employés", s’est insurgé Ould Mohamed Abdallahi cité par l’afp.
La direction de Mauritel SA a déclaré vendredi à l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI) qu’elle entendait reprendre les négociations avec les syndicats pour répondre aux doléances des travailleurs. Les grévistes ont mis en place un service minimum assurant la continuité des liaisons téléphoniques qui n’ont connu aucune perturbation durant le grève.
La Mauritel SA , une société mauritano-marocaine des télécommunications a été créée en 2001 à la suite de la privatisation des télécommunication en Mauritanie, Nouakchott cédant à Maroc Télécoms 51% du capital pour lui permettre d’en assurer la gestion. Maroc Télécoms est détenu à 51% par le français Vivendi Universal (France).


COLLEGE DES DELEGUES DU PERSONNEL

Nouakchott, le 12 septembre 2007
A
Monsieur le Directeur Général de Mauritel SA

Objet : Préavis de grève

Nous avons le regret de porter à votre connaissance que suite au manque de résultats satisfaisants de nos négociations engagées depuis juillet 2006 et suite au non respect du protocole d’accord du 10/07/07 signé entre la Direction Générale et les délégués, nous lançons un préavis de grève de dix (10) jours ouvrables à partir du jeudi 13 septembre 2007 pour :
Le non respect du calendrier de négociations sur le volet social arrêté de commun accord le 09/08/2006,
Le non respect du protocole d’ accord signé entre la Direction Générale et le collège des délégués,
L’application illégale depuis le mois de janvier 2007 d’un nouveau statut du personnel non valorisant qui était en cours de négociation et dont le régime indemnitaire et les avantages en nature n’ont été présentés au collège que le 25 avril 2007.
Ce passage effectué unilatéralement s’est traduit par des diminutions ou suppressions de plusieurs indemnités et primes considérées comme avantages acquis,
Blocage systématique des négociations sur la plate forme revendicative générale. 
A l’issue de cette action, si les revendications contenues dans le PV de l’assemblée générale des travailleurs du 18 avril 2007 ne sont pas satisfaites, nous nous réservons le droit d’observer une grève générale ouverte à partir du jeudi 27 septembre 2007 et ce jusqu’à la réalisation complète de nos revendications légitimes.

Le collège des délégués du personnel :

Med Yahya O. Med Abdellahi       Med el Moctar Ould Bowba
Hawa SIDIBE                               Mekfoula Mint Sidaty
Sy Omar Gorbal 
Ba Bocar Moctar                          Salem Ould Filali
Demba Ould Med M’bareck         Cheikh Ould Haiballa
Abdallahi Ould Hmeyada Cheikh   Nagi Ould Henoune 

Ampliations :
- Ministre de l’énergie, de l’hydraulique et des TICs
- Président du conseil d’administration
-Tous membres du Conseil d’Administration ;
-Inspection du travail
-Toutes centrales syndicales.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés