Facebook
Clôture de la 4eme édition du festival des villes anciennes   
21/01/2014

Les activités de la 4eme édition du festival des villes anciennes ont été clôturées lundi soir à Oualata, au Hodh Charghi. La cérémonie de clôture a été marquée par une distribution de prix aux ...



... lauréats des différents concours en Coran, poésie, des disciplines sportives et des jeux traditionnels qui étaient programmés.
 Dans un mot prononcé pour la circonstance, la Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Mme Lalla Mint Chrif a indiqué que cette manifestation comme ses précédentes a constitué un pont culturel entre l’histoire glorieuse de notre pays et son présent radieux.
 Elle a ajouté que le festival est de nature à permettre la réconciliation de l’homme mauritanien avec son identité et sa civilisation garantissant ainsi la cohabitation et la renaissance que connaît la Mauritanie aujourd’hui sous la direction du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.
 La ministre a en outre souligné qu’après la clôture de cette manifestation, nos regards sont désormais tournés vers la prochaine édition qui aura lieu à Chinguity avant de rendre hommage aux efforts déployés par les autorités régionales et locales et qui se sont manifestés à travers la bonne l’organisation; ce qui s’est répercuté positivement , a-t-elle dit, sur les activités du festival.
Cette clôture a été marquée par la présence du ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, M. Ba Yahya Bocar, du Wali du Hodh Echarghi, M. Mohamed Ould Mohamed Lemine Ould Belamech, du Hakem et du Maire de Oualata et des élus des 4 villes historiques de Mauritanie.
 


AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés