Facebook
Fondation Mauritanienne du Cœur : Déclaration de presse   
23/12/2013

Les membres de la Fondation Mauritanienne du Cœur et de l’Association Franco -Mauritanienne du Cœur  collaborent  depuis mai 2010  avec le  Centre national de cardiologie à l’hôpital Cheikh Zayed de Nouakchott pour des  missions humanitaires de prise en charge de nos patients porteurs de pathologies cardiovasculaires.



Au cours des 6 missions, environ 250 patients ont été opérés ou ont bénéficié d’un cathétérisme cardiaque interventionnel. Plus de 800 autres ont bénéficié de consultations spécialisées avec échocardiographie doppler.
La dernière mission  qui s’est déroulée du 1er au 8 décembre  2013 a été placée sous le thème du «cœur de l’enfant». 11 de nos petits patients ont été pris en charge pour des opérations cardiaques majeures. Le bilan a été très positif, d’autant que l’action  a porté sur des pathologies variées et complexes (comme la maladie bleue) sur des patients totalement  indigents.
L’ensemble de ces opérations  aurait couté  en France plus de 120 millions d’Ouguiyas (frais de voyage, hospitalisation, hébergement, visas etc…) alors que le coût global de notre expédition ne dépasse pas les 10 millions d’ouguiyas (billets d’avions et hébergements,  549 kg de bagages à l’aéroport comprenant,  entre autres, du matériel d’anesthésie, des appareils d’échographies portatifs et  du consommable). En plus, les enfants traités ont eu la chance d’être opérés sur place et se sont  donc réveillés sous l’œil protecteur de leurs parents et  familles.
Un enfant opéré est considéré comme un enfant guéri, car le plus souvent, il n’a pas besoin de traitement à vie comme les anticoagulants par exemple. Dans les normes, il devra continuer à vivre normalement et pouvoir continuer à évoluer, faire sa scolarité, prendre sa place dans la société et aspirer à un lendemain meilleur.
L’autre aspect de notre mission a été la formation du personnel local dans tous les secteurs. Nous investissons dans les compétences locales afin de développer un système de soins efficace. Il  serait peut-être utile de savoir que pour opérer un cœur il faut l’arrêter puis l’ouvrir, ce qui nécessite la présence, en continu, d’au moins 7 personnes. Chacune de celles-ci est compétente dans un secteur  pour assurer que le cœur reparte dans de bonnes conditions juste après l’intervention.
Cette mission dont le bilan est largement positif a pu être menée grâce à la générosité et à la bienveillance de la Première Dame, Madame TEKBER Mint MELAININE, présidente d’honneur de la Fondation. Nous lui témoignons ici toute notre reconnaissance et, au-delà, la gratitude de tous ceux qui ont eu à  bénéficier de nos prestations, notamment les enfants indigents dont les parents assistaient impuissants à leur douleur.
Nos remerciements vont également au ministère de la Santé, au Centre national de Cardiologie et à son fantastique personnel médical et paramédical.  N’eût été l’engagement de tous ses acteurs, notre mission n’aurait enregistré un si retentissant succès.
Nous remercions aussi notre partenaire, The Heart Fund et son président pour nous avoir accompagnés et soutenus dans cette exaltante mission.
Nous tenons, par la même occasion, à remercier  particulièrement la Communauté urbaine de Nouakchott  et la société KINROSS TASIAST Mauritanie qui ont  beaucoup contribué à la tenue de la mission dans les meilleurs des conditions possibles.
Merci  aussi aux généreux donateurs, particulièrement les laboratoires TERUMO France SA, de SORIN BIOMEDICA, de la société MAQUET, de PETERS Surgical, de MEDLINE International France, de VASCUTEK Terumo, d’ETHICON, de Saint Jude Medical. Nous n’oublierons jamais aussi toutes les aides et facilités qui nous sont concédées à chaque fois par le centre Chirurgical Marie Lannelongue.
Merci  à ALIZIA  voyage en France, à l’agence ASFAAR voyage,  aux compagnies  Tunisair et  á la Royal Air Maroc 
Merci au soutien logistique de PHILIPS Healthcare ainsi que celui de GE Healthcare.


Professeur LY Mohamedou
Chirurgien cardio-vascullaire Président Fondateur
Membre de l’European Association of Cardio Thoracic Surgery


Nouakchott/ Paris, le 23 décembre 2013


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés