Facebook
Dissidence au sein des FLAM : Kaw Touré réagit   
16/02/2006

Un groupe de dirigeants des Forces de libération africaine de Mauritanie (FLAM, opposition), a annoncé mercredi à Paris la création d’une aile dissidente dénommée FLAM/Rénovation.



Cette dissidence intervient après le 6è congrès du mouvement tenu en décembre dernier aux Etats- Unis qui n’avait pas permis de surmonter les divergences entre les tenants d’une ligne intransigeante vis-à-vis de la junte militaire mauritanienne et les partisans d’une "approche plus réaliste". Dans une déclaration à la PANA, les animateurs de l’aile dissidente des FLAM affirment vouloir prendre en compte l’évolution de la situation politique en Mauritanie depuis le coup d’Etat qui a renversé le 3 août dernier le président Ould Taya.
Le courant "rénovateur" des FLAM, une des principales forces d’opposition en Mauritanie, a porté à sa présidence Mamadou Bocar Bâ, ancien président du Forum de l’opposition mauritanienne en exil (FOME).
FLAM/Rénovation affirme en outre avoir "la volonté sincère de travailler avec les acteurs politiques et sociaux sans exclusive, pour le progrès, le bien-être, la justice et la démocratie en Mauritanie".
En réaction à cette déclaration Kaw Touré porte-parole des FLAM a déclaré mercredi à TAHALIL HEBDO: "C´était prévisible, c´est un groupe marginal qui a été mis en minorité lors du congrès et qui veut négocier son intégration á l´intérieur du système.
Quant á nous autres, nous sommes sereins et calmes car seule la vérité est révolutionnaire. Le miroir aux alouettes du CMJD ne nous séduit pas encore ; pour les FLAM, il n y a rien de nouveau sous nos cieux c´est le changement dans la continuité et la lutte doit continuer."


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés