Facebook
LE PRÉSIDENT ET LES MINISTRES BAISSENT LEURS SALAIRES DE 25%   
11/06/2007

Le président mauritanien Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et les membres du gouvernement ont décidé de baisser leurs salaires de 25% en raison notamment de la baisse en 2007 des revenus pétroliers.
"Le président de la République a décidé de renoncer à 25% de son salaire et a demandé aux membres du gouvernement de faire un effort similaire en raison de la baisse des revenus pétroliers et des écarts importants entre leurs traitements et ceux des autres fonctionnaires", indique un communiqué du Conseil des ministres.



Cette mesure d’austerité fait suite à l’annonce la semaine dernière par le gouvernement mauritanien d’un déficit budgétaire de 30 milliards d’ouguiyas (112 millions de dollars), dont plus de la moitié (63 millions de dollars) est due à la baisse des recettes tirées du pétrole en 2007. La production pétrolière de la Mauritanie est actuellement d’environ 20.000 barils par jour, contre 75.000 initialement programmés. La production dépassait les 30.000 barils par jour en 2006. Le déficit de production actuel serait dû à un "problème technique" consécutif à l’emplacement de puits de production, "mais des puits correctifs sont en train d’être forés pour améliorer le rendement pétrolier du pays" avait indiqué la semaine dernière le Premier ministre, Zeine Ould Zeidane. Plusieurs observateurs ont souligné jeudi le "caractère symbolique de cette mesure qui ne rapportera au Trésor que 30.000 à 40.000 dollars", mais qui exprime le "désir d’imprimer une certaine austérité dans la gestion des affaires du pays".
Les salaires des ministres sont approximativement en Mauritanie de 950.000 ouguiyas (environ 3.500 dollars) alors que les salaires moyens des autres fonctionnaires ne dépassent pas les 70.000 ouguiyas (223 à 260 dollars). (AFP)

 

TROIS NAVIRES DE GUERRE DE L’OTAN AU PORT DE NOUAKCHOTT
Trois navires de guerre de l’organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) se trouvaient lundi 4 juin 2007 au port de Nouakchott dans le cadre d’un partenariat en matière notamment de lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue.
Le contre-amiral Michael Groothous, qui commande la force de réaction rapide dont dépendent les navires, a indiqué lors d’une conférence de presse que le passage le 2 juin des navires en Mauritanie était le fruit du "partenariat" entre la Mauritanie et l’OTAN.
"Cette force intervient dans des missions spéciales comme les crises et les catastrophes naturelles ainsi que dans des opérations de maintien de la paix, dans la lutte contre le terrorisme et les trafics de drogue, d’armes et d’immigrants clandestins", a-t-il précisé.
Le contre-amiral Groothous a ajouté que l’OTAN offrait à la Mauritanie "des formations spécialisées, des entraînements comme nous en faisons à nos forces, et des échanges d’informations sur les activités illégales dans ses eaux territoriales".
"Nous participons à la sécurisation du transport maritime qui est à la base du commerce dans le monde", a-t-il conclu.
Le contre-amiral a rencontré des responsables militaires et civils mauritaniens. (afp)

 

Des étudiants mauritaniens en visite à l’ISPM d’Agadir

Les élèves officiers pont et machines de deuxième classe de l’Ecole Nationale de l’Enseignement Maritime et des Pêches (ENEMP) de Nouadhibou, en Mauritanie, sont en visite du 5 au 9 juin courant à l’Institut Supérieur des Pêches Maritimes d’Agadir (ISPM). Les visiteurs sont venus mardi à bord du navire école «Nouamghar», pour un séjour dans le cadre de la coopération bilatérale entre le Maroc et la Mauritanie en matière de pêches maritimes. L’ISPM et l’ENEMP sont liés par d’autres programmes de partenariat en matière de formation maritime. Les deux établissements font partie du regroupement des écoles de formation maritime africaines (Refma), organe de la conférence ministérielle sur la coopération halieutique entre les Etats africains riverains de l’océan atlantique (COMHAFAT), ajoute le communiqué. Au programme du séjour des élèves officiers de l’ENEMP, figurent des visites dans les installations de l’ISPM et les entreprises de pêches maritimes d’agadir, ainsi que des entraînements sur les équipements de simulation de l’ISPM.
Cette visite fait suite à celle effectuée par des étudiants de l’ISPM d’Agadir en 2002 à l’ENEMP de Nouadhibou à bord du navire-école Al-Hassani.(map).

 

M. Ould Mohamed Lemine en tournée dans la sous région

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Mohamed Saleck Ould Mohamed Lemine a entamé, mercredi 6 juin , une tournée qui le conduira au Sénégal, en Tunisie, en Algérie et au Maroc, indique-t-on de source officielle mauritanienne. Le chef de la diplomatie mauritanienne est porteur de messages du président mauritanien Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi aux chefs d’Etat de ces pays, précise-t-on de même source. Selon des sources du ministère des affaires étrangères et de la coopération, ces messages portent sur le renforcement des relations de coopération et de bon voisinage entre la Mauritanie et ces pays. M. Mohamed Saleck Ould Mohamed Lemine se rendra ensuite en Espagne où il prendra part, sur invitation du gouvernement de ce pays, aux festivités organisées annuellement en juin à "la Maison d’Afrique".

 

L’UE ACCORDE UN DON DE 4,75 MILLIONS d’EUROS à la Mauritanie
L’Union européenne (UE) a octroyé à la Mauritanie un don de 4,75 millions d’euros pour approfondir les réformes en cours dans le secteur de la justice, a annoncé mercredi l’Agence mauritanienne d’information (AMI).
Selon AMI, la convention a été signée mardi soir par le ministre mauritanien de l’Economie et des Finances, Abderrahmane Ould Hama Vezaz et le chef de la délégation de la Commission européenne à Nouakchott, Jean-Eric Paquet.
Ce don servira à "l’approfondissement et l’élargissement des réformes entreprises dans le secteur de la justice", a précisé l’AMI.
"Ce projet s’articule autour de l’affirmation de l’indépendance de la justice, de la réforme du droit mauritanien, du développement des infrastructures et de la modernisation de la justice ainsi que le renforcement des capacités des ressources humaines"", a précisé M. Ould Vezaz, cité par AMI. Ce financement s’inscrit dans le cadre du 9e Fonds européen de développement (FED), a encore dit M. Ould Vezaz. (APS)

 

Réunion du groupe de l’ UAPNA chargé de la sécurité des ports d’Afrique du Nord

Le groupe de travail chargé de la sécurité des structures portuaires, mis en place par l’ Union des Administrations Portuaires du Nord de l’Afrique (UAPNA) regroupant l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, la Mauritanie, la Libye, le Soudan et l’Egypte, a tenu mercredi 6 juin sa 3ème session à Tunis.
La rencontre, précédée la veille d une simulation de lutte contre une pollution marine au port de Sfax (Tunisie), est consacrée à une évaluation de cette action de prévention et de coordination, et à des exposés-débats liés aux évolutions de la législation internationale en matière de sécurité des navires et des infrastructures portuaires, à l’ actualisation des plans de prévention et de sécurité des structures portuaires et des navires, à la formation dans le domaine de la prévention et de la sécurité, et à la coopération internationale entre les pays membres l’UAPNA avec les ports européens.
Pour le directeur exécutif de l’UAPNA, M.Mohamed El-Kedioui, il s’ agit d’ un groupe de travail qui se propose d’ évaluer les actions entreprises par ses membres dans le domaine et de proposer des idées devant servir de base de travail dans l’ élaboration des programmes d’ actions futurs, dans la conformité des normes de l’ organisation maritime internationale (OMI) et dans le respect des codes ISPS (International Standards Portuary Security).
"Les ports de la région sont certifiés aux normes de sécurité internationale", a-t-il souligné. le groupe de travail, explique-t-il, présentera ses recommandations au secrétariat général de l’ union qui les présentera à son tour aux directions de chaque pays membre, tout en coordonnant avec les comités ministériels des infrastructures de base et des transports de l’ Union du Maghreb Arabe (UMA).
L’UAPNA, qui siège au Maroc, a été fondée en septembre 1972 à l’issue de la conférence des ministres africains des transports. Elle a mis en place en 2003 le groupe de travail chargé de la sécurité des installations portuaires et des navires, a-t-on indiqué. (aps

 

Résultats des opérations de vote pour l’élection des sénateurs representants les mauritaniens établis à l’étranger 

M. Yall Zakaria Alassane, ministre de l’Intérieur a proclamé samedi après-midi dans son bureau à Nouakchott les résultats définitifs des opérations de vote pour l’élection des trois sénateurs représentant les mauritaniens établis à l’étranger.

Voici la déclaration faite par le ministre à ce sujet :

" Conformément à l’article 14 de la loi organique N° 94-011 du 15 février 1994 relative à l’élection des sénateurs des mauritaniens établis à l’étranger, et aux procès-verbaux des opérations de vote, j’ai l’honneur de proclamer les résultats définitifs des élections des sénateurs des mauritaniens établis à l’étranger organisées le samedi 9 juin 2007 au siège du Sénat, et ce conformément aux indications suivantes :
I - Circonscription électorale : Monde Arabe

Inscrits

53

Votants 

53

Bulletins nuls

00

Votes blancs

00

Suffrages exprimés

53

 

Les candidats ont obtenu :

Seyid Mohamed Lemine Ould El Gharaby

12 voix

Mohamed Ould Mohamed Ahid Ould Teyib 

15 voix

Ahmed Jiddou Ould Hamadi 

5 voix

Abdellahi Ould El Bou Ould Abdi 

3 voix

Vivi Mint Feyji 

1 voix

Sidi Mohamed Ould Mohamed Lemine 

1 voix

Youssef Ould Khembara

2 voix

Mohamed Ould Mohamed Ahid Ould Taher

1 voix

Haroune Ould Rabani 

0 voix

Cheikhna Ould Sidi Aly

2 voix

Mohamed Vall Ould Baba

6 voix

Cheikh Ould Deddé 

16 voix

Issemou Ould Mohamed Abderrahmane

1 voix

Moulaye El Hassen Ould Zeidane

0 voix

Khady Fall 

1 voix

Ghary Ould Mohamed Yahya

1 voix

 

A l’issue du 1er tour, un second tour a été organisé entre M. Mohamed Ould Mohamed Ahid Ould Teyib et M. Cheikh Ould Deddé qui ont respectivement obtenu 12 et 16 soit les plus grands nombres des suffrages.

A l’issue du second tour, M. Cheikh Ould Deddé qui a obtenu 31 voix, soit la majorité absolue est proclamée élu, ayant pour suppléant M. Sidaty Ould Ahmed Yengé.

 


II - Circonscription électorale : Afrique Subsaharienne :

 

Inscrits

53

Votants 

53

Bulletins nuls

00

Votes blancs

00

Suffrages exprimés

53

Les candidats ont obtenu :

Ahmed Ould Mohamed Ould El Hadj

5 voix

Mohamed Ould Baba 

0 voix

Sidi Mohamed Haidara Ould Ahmed Saleck

1 voix

Abdy Ould Samory 

0 voix

El Wely Ould Khairy

11 voix

Djinde Racine Wane

5 voix

Fatou Ibrahima Gaye

1 voix

Kebir Ould Selamy

0 voix

Yakoub Ould Sidi Ould Neda

0 voix

Mohamed El Agheb Ould Sidi Elemine

5 voix

Ahmedou Ould Sidi

0 voix

Moctar Ould Sidi Mohamed ould Sid Brahim

2 voix

Ainina Ould Daha Ould Eyih 

11 voix

Mohameden Ould Abdellahi Salem

8 voix

Tourad Ould Brahim Al Anani 

0 voix

Bakar Ould Ahmedou

0 voix

Abdellahi Ould Hajj Brahim

3 voix

Mohamed Mahmoud Ould Sid’ Ahmed

0 voix


A l’issue du premier tour, un second tour a été organisé entre M. El Wely Ould Kheiry et M. Ainina Ould Daha Ould Eyih qui ont respectivement obtenu chacun 11 voix, soit les plus grands nombres de suffrages.

A l’issue du second tour, M. Ainina Ould Daha Ould Eyih qui a obtenu 29 voix, soit la majorité absolue est proclamée élu, ayant pour suppléant M. Mohamed Ould Ahmed.


III - Circonscription électorale : Europe et autres

Inscrits

53

Votants 

53

Bulletins nuls

00

Votes blancs

01

Suffrages exprimés

53

 

Les candidats ont obtenu :

Camara Seydi Boubou

0

Dr. Kamara Dramane 

2

Mohamed Ghali Ould Khtour

13

Youssouf Oumar Diagana 

2

Esslemhoum mint Abdel Malek

17

Boubou Samba Kamara 

0

Brahim Ould Ismael Ould Hormetalla

11

Tidjani Bah Koita

1

Sidi Ould Mohamed Ould Kleib

0

Mamadou Yahya Kane

0

Thiam El Hadj 

0

Barry Amadou Yéro

3

 

A l’issue du premier tour, un second tour a été organisé entre M. Mohamed Ghali Ould Khtour et Madame Esslemhoum Mint Abdel Malek qui ont respectivement obtenu 13 et 17 voix, soit les plus grands nombres de suffrages.

A l’issue du second tour, et compte tenu de l’égalité des voix entre les deux candidats qui ont obtenu chacun 26 voix, Madame Esslemhoum Mint Abdel Malek a été proclamée élue, ayant comme suppléante Madame Hawa Malal Dia". (AMI)

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés