Facebook
Candidats du SJM sur Mauritanid: NIDAL s'affirme défenseur des idées novatrices   
23/06/2013

Premier débat sur les ondes de Radio Mauritanid entre Isselmou ould Salihi, candidat de la jeunesse "Nidal" et Ahmed Salem Ould Moctar Salem  candidat de "ElWafa", liste de l’équipe sortante . Dès le début, en cette soirée du 22 juin  le ton est donné entre les adversaires.



Le candidat de "NIDAL" fait preuve de précision: il s’agira d’abord de rehausser le prestige de la profession, en adoptant un nouveau mode opératoire.
 Concernant les atteintes aux droits des journalistes Ould Salihi reconnaît  des  efforts fournis par l’équipe sortante pour la défense des journalistes, tout en soulignant leur inefficacité face à des situations souvent compliquées.
Pour lui, il s’agit d’adopter un nouveau mode opératoire, plus radical.  Ould Salihi affirme en substance : "L’ère des dénonciations limitée à  la publication d’un communiqué est désormais révolue. Nous allons oeuvrer à la mise en place de mécanismes qui  donneront au Syndicat les prérogatives nécessaires pour ester en justice en cas d’atteinte aux droits des journalistes "
Autre question mise sur le tapis: l’augmentation des salaires du personnel des médias publics (10% et 50%) instituée en 2009 mais non mise en pratique. La résolution de cette situation constitue une  priorité pour NIDAL.

Popularité
Forte de sa présence passée sur la scène,  "WAFA" se montre confiante "nous remporterons 99% des suffrages".
Réponse de Isselmou: " Nous avons remis notre liste 4 heures avant l’arrêt du dépôt de candidatures. NIDAL a réussi à collecter une centaine de signatures, dépassant largement le quota de 79 demandés. Un quota que "EL WAFA", composé de personnalités connues depuis 3 ans pour leur activisme au sein du Syndicat, a eu du mal à  obtenir, obligeant le comité à décaler la date limite d’une heure." Une situation qui reflète le manque de confiance des 700 membres du Syndicat envers la liste sortante.
  Jeunes
Le candidat des jeunes a affiché une décontraction sans faille. "Ma candidature ne relève pas d’une initiative personnelle; je me suis présenté suite aux sollicitations d’une équipe de jeunes journalistes, qui m’ont accordé leur confiance et m’ont accordé la responsabilité de mener à bien leurs aspirations".
Rappelant que les jeunes constituent 80% du corps journalistique mauritanien, Isselmou ould Salihi a déploré leur "mise à l’écart" malgré leur apport considérable à la scène médiatique mauritanienne. Selon lui, cette situation découle du fait que les instances dirigeantes du Syndicat étaient composées de journalistes seniors. Un ordre établi qui, selon les jeunes, ne pourrait être porteur de changement. Ces derniers ne veulent plus seulement être des membres passifs du Syndicat:  ils comptent participer activement aux prises de décisions.
Formation
Autre priorité de NIDAL, le manque de formation du personnel, responsable de la faiblesse et de la vulnérabilité de la presse mauritanienne. "Nous mettrons à contribution tous les partenaires potentiels, à savoir l’Etat, les organismes internationaux, les écoles de presse ainsi que organismes de presse étrangers  , afin de remédier à cet état de fait." 

Echec
Le débat a permis de mettre en lumière l’échec de l’ancienne équipe du Syndicat dans la résolution des problèmes cruciaux de la presse:  la question des collaborateurs, l’affaire Mamouni, les arriérés de salaires du personnel des  médias publics, persistance de la médiocrité au sein de la presse... la liste est longue.
 Un challenge pour NIDAL. Un combat de tous les instants, qui  "aboutira a une réussite certaine", selon le candidat Isselmou qui appelle l’ensemble de ses confrères à assister au congrès. Et à exercer leur droit de vote en faveur du changement.

Selwa


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Commentaires
narouwa
narouwa@gmail.com
2013-06-24 10:04:31

Je crois que si les journalistes votants sont conséquents avec eux, Isselmou a le meilleur profil et les meilleurs arguments pour redorer le blason de cette corporation qui n’arrive pas à sortir de l’ornière. Je lui souhaite plein succès au sortir de cette consultation médiatique.

Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés