Facebook
Mauritanie : Session du Parlement avant la formation du Gouvernement   
22/04/2007

"Les députés élus à l’issue des élections législatives des 19 novembre et 3 décembre 2006 et les sénateurs élus suite aux élections sénatoriales des 21 janvier et 4 février 2007, sont convoqués le jeudi 26 avril 2007 à 10h00 pour élire les bureaux respectifs de l’Assemblée nationale et du sénat", c’est ce qui ressort d’un décret signé dimanche 22 avril par le président de la République Sidi Ould Cheikh Abdellahi. Le décret convoque ainsi les deux chambres du Parlement mauritanien dont la première session devait se tenir début mai 2007.



La date de la tenue de la première session a été donc avancée pour permettre l’élection des bureaux des deux chambres du Parlement, vraisemblablement avant la formation du gouvernement dirigé par Zeine Ould Zeidane. En vertu des engagements électoraux contractés entre les deux tours de la présidentielle tenus les 11 et 25 mars, la présidence du Parlement doit revenir à Messaoud Ould Boulkheir président de l’Alliance Populaire Progressiste (APP). Ould Boulkheir avait recueilli 9,80 % des suffrages au premier tour et a apporté un soutien capital dans l’élection du président de la République. En le désignant président de l’Assemblée nationale après avoir nommé vendredi 20 avril Zeine Ould Zeidane Premier ministre, le président Sidi Ould Cheikh Abdellahi lance un signal fort en matière de respect des engagements et de la parole donnée. Des vertus rares en politique, assimilée chez nous, aux mensonges et aux manipulations.
Messaoud Ould Boulkheir deviendra, depuis le processus de democtratisation de 1991, le 3eme président du Parlement mauritanien après Cheikh Sidi Ahmed Ould Baba (1992 à 2001) et Rachid Ould Saleh (2001 à 2005) . Elu député en novembre 2006 sur la lise nationale de son parti l’APP, il avait déjà accédé au Parlement suite élections-double d’octobre 2001 dans lesquelles son ex-parti : Action pour le Changement (AC) avait obtenu 4 siéges parlementaires, devant le RFD qui en avait obtenu 3, l’UFP également 3, et le Front Populaire 1 siége. En 2002, suite à une polémique sur l’esclavage avec Cheikh El Avia Ould Mohamed Khouna l’ex-Premier ministre de l’époque, AC avait été dissous, mais ses élus avaient gardé leur qualité de parlementaires. C’est en avril 2003 que Ould Boulkheir et ses amis intègreront l’APP dont les dirigeants leur céderont la présidence de leur parti. L’APP membre de la Coalition des Forces du Changement Démocratique (CFCD) jusqu’à la mi-mars 2007 a obtenu 5 sièges parlementaires suite aux élections de novembre 2006. Son Président va diriger un parlement largement dominé par ses adversaires d’avant août 2005 regroupés au sein de la coalition «le Mithag» mais avec lesquels il s’est retrouvé à la veille du second tour de la présidentielle pour soutenir le Président Sidi Ould Cheikh Abdellahi.
En plus du poste de président de l’Assemblée nationale, et de celui du Sénat pour lequel M.Ba Mbaré ancien ministre des pêches est pressenti, les parlementaires mauritaniens sont appelés également à choisir leurs quatre vice-présidents, le rapporteur général, le questeur ainsi que les présidents des commissions parlementaires : (Finances, Economique , Culturelle, Défense justice et intérieur ainsi que la commission des Affaires étrangères).

Isselmou Ould Moustapha

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés