Facebook
Supputations sur un remaniement   
09/02/2006

Le conseil des ministres prévu le mercredi 18 janvier ne s’est réuni que le jeudi 19 janvier. Deux raisons expliquent ce retard. L’harmonisation de la position du gouvernement face au scandale des avenants (rupture ou renégociation) ainsi que la constitution des structures déconcentrées de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) sur toute l’étendue du territoire national. Le tout, sur fond de supputations, sur la formation d’un nouveau gouvernement dirigé par un jeune technocrate qui appartiendrait à l’opposition qui était en exil du temps de Ould Taya.

 




Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés