Facebook
Déclaration du SIPES   
25/12/2012

La police a effectué aujourd’hui le 24-12-2012 précisément à 2H 15mn une perquisition dans les locaux du ministère d’Etat de l’éducation nationale et de la recherche scientifique où le syndicat indépendant des professeurs de l’enseignement secondaire SIPES, en réaction contre la note de service n ° 174 portant l’affectation...



....abusive de 108 professeurs de l’enseignement secondaire , tient un sit in permanent depuis le 03 octobre 2012. Lors de cette perquisition, la police après avoir plié leur tente a conduit les professeurs rencontrés sur le lieu au commissariat de Tevragh Zeina 2:

Voici la liste des professeurs conduits : El Hacen Ould Jidou, Houdou Saidou Niang, Abdallahi Ould Sidaty, Ahmed Ould Ramdhan, Yoro Ould Dahdah, Mohamed Ali Mohamed Vall, Sidi Mouhamed ben Mohamed, Chrif Ahmed Ould Hadémine, Ahmedou Ould Mohamed Vall, Cheikh Tijany Ould El Bar, Youba Ould Brahim

La police en outre a donné l’ordre au professeur Jamal Ould El Ghaly Secrétaire Général adjoint du Sipes et secrétaire de l’organisation de transporter les bagages et de vider les lieux. Il convient de rappeler qu’un autre groupe de 16 professeurs avait déjà été arrêtés la veille, ce qui ramène toutes les arrestations au nombre de 27.

A cette occasion le SIPES condamne énergiquement les arrestations , la dispersion du sit in ainsi que la création d’une ceinture de sécurité autour du lieu. Le Sipes rappelle que cette répression ne l’empêchera point à combattre pour l’annulation de cette note de service illégale et abusive Le syndicat réitère son appel à l’arbitrage du président de la république pour mettre fin aux décisions ministérielles abusives et si destructrices pour le secteur.

A cette occasion le syndicat appelle toutes les organisations de défense des droits de l’homme ainsi que les acteurs de la société civile à œuvrer pour la libération des victimes de ces arrestations.

Le syndicat les appelle à contribuer à la recherche d’une solution équitable dans ce dossier comme également la satisfaction des doléances des professeurs qui constituent un préalable au développement du pays passant obligatoirement par la réforme du système éducatif.

Le bureau exécutif du SIPES

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés