Facebook
Economie: Campagne de stabilisation des prix    
13/04/2007

Le ministère mauritanien du commerce a annoncé mercredi le lancement d’une vaste campagne de stabilisation des prix après la montée en flèche, ces derniers temps, des prix des produits de première nécessité, particulièrement le riz, l’huile et le lait en poudre. Un communiqué du ministère précise que cette campagne, qui sera axée en premier lieu sur la capitale Nouakchott, a pour but de s’assurer du respect des prix fixés par la Fédération du Commerce en accord avec les pouvoirs publics. toute majoration de prix, aussi minime soit-elle, doit désormais figurer sur la facture d’achat, et tout refus d’observer cette règle est passible de sanctions. Le gouverneur de Nouakchott, Moulay Brahim Ould Moulay Brahim, a ordonné la mise en oeuvre des mesures nécessaires face à la flambée des prix, rappelant aux commerçants l’obligation de respecter les listes de tarification établies par le département de tutelle en collaboration avec la Fédération de Commerce.



La première mine d’Or de Mauritanie «très prochainement» mise en route
La première mine exclusivement consacrée à l’exploitation de l’or en Mauritanie, située à Tasiast (270 km au nord de Nouakchott), produira "très prochainement" ses premiers lingots, a annoncé jeudi le gouvernement mauritanien.
"La région nord de la Mauritanie commence à devenir un très grand pôle minier. La production de la mine de Tasiast, dont la construction est en voie d’achèvement, va débuter très prochainement", a déclaré le ministre des mines et de l’industrie Mohamed Ould Ismail Abeidna lors d’une visite sur ce site.
Le ministre était accompagné par Ely Ould Mohamed Vall, président de la junte qui cèdera le pouvoir le 19 avril au président élu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.
Selon le plan de production présenté à la presse, l’usine doit extraire annuellement quatre tonnes d’or pur sur une période d’une dizaine d’années.
Elle a été construite par un groupe Mauritano-canadien, "Tasiast Mauritania Ltd", affilié à la compagnie canadienne Rio Narcea Goldmine, grâce à un financement conjoint de 100 millions de dollars.
Le gisement à ciel ouvert, situé en plein désert, sera approvisionné en eau à partir d’une nappe phréatique distante de 65 km et doit conduire à la création de 300 emplois dans la zone.
La Mauritanie, qui a lancé la production de pétrole en 2006, produit également 12 millions de tonnes de fer par an.
M. Ould Mohamed Vall avait déjà donné le coup d’envoi le 20 février dernier de l’exploitation de la mine de cuivre et d’or d’Akjoujt (250 km au nord de Nouakchott) dont la production est évaluée à 120.000 tonnes de cuivre concentré et deux tonnes d’or par an.
Le secteur minier mauritanien représente entre 12 et 15% du PIB et 55% des exportations du pays, selon le gouvernement.

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés