Facebook
Les chefs de l’Armée chez le Premier ministre: Quel message?   
19/11/2012

Les chefs d’état-major des différents corps des forces de défense et de sécurité ont participé dimanche 18 novembre 2012 à une réunion organisée dans le bureau du Premier ministre Moulaye Ould Mohamed Leghdaf . L’ordre du jour n’ayant pas été annoncé et aucun communiqué...



...n’ayant sanctionné la rencontre,  les observateurs sont allés en conjectures.
Pour certains analystes, la venue des généraux de l’Armée au  bureau du Premier ministre est une marque de soutien à celui-ci, dans un contexte où des observateurs ont parlé de rivalités entre deux clans du pouvoir qui seraient animés, d’un  coté, par le Premier ministre avec des députés cousins à lui, et de l’autre, par le chef d’état-major national à travers son cousin président du parti au pouvoir (UPR). «La réunion veut démontrer à l’opinion  que l’Armée reste soudée derrière le Gouvernement  et qu’il n’y a pas, en l’absence du président Aziz, des querelles de chapelles, notamment entre le clan du Premier ministre et celui du chef d’état-major national»,  note  M. L. A un analyste, qui a tenu à rester anonyme.
Un expert d’un centre d’études stratégiques  local  a  estimé par contre, que la « rencontre  n’est pas plus, ni moins,  qu’une haute réunion de sécurité destinée à examiner les menaces, défis et développements,  en tête desquels,  le meeting et sit-in prévus le 21 novembre par la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD) », se demandant par  la même occasion : «Pourquoi le Premier ministre préside-t-il une si haute réunion de sécurité et ne le fait-il pas pour le conseil des ministres dont les reunions sont suspendues depuis le 18 octobre ? ».
IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés