Facebook
8ème édition de JAPHAF : Un triste résultat pour la Mauritanie   
07/03/2007

Les rideaux sont tombés le dimanche 25 février 2007 sur les Jeux de l’Avenir pour Personnes Handicapées d’Afrique (JAPHAF). La 8ème édition qui a regroupé 13 pays de la sous- région a tiré ses rideaux avec de bonnes moissons pour certains pays, mais bien de mauvaises pour le pays organisateur, la Mauritanie.



En effet, hormis la Gambie, disqualifiée pour défaut de cotisation, les autres pays ont raflé des médailles. Il s’agit du Sénégal, avec 15 médailles dont 6 en or, 6 en argent et 3 en bronze. Il sera suivi par le Mali qui empoche 6 médailles en or, 2 en argent, et 6 en bronze. Ensuite, vient la Côte d’Ivoire avec 6 médailles d’or à leur compteur, et 2 en argent.
La Mauritanie, elle, n’a eu qu’une seule médaille d’or obtenue en handi-baskett et une en athlétisme. Voilà le tableau de la participation de la Mauritanie à cette 8ème édition des JAPHAF. Pourtant, ce ne sont pas les moyens qui manquaient à notre fédération qui a reçu une mobilisation sans faille de moyens financiers conséquents pour la circonstance et avec une marge de préparation de deux ans. Nos athlètes, selon leurs entraîneurs que nous avions visité avant le démarrage de la compétition, dans les différentes disciplines, se sont préparés pour cette compétition malgré le manque de matériel suffisant répondant aux normes internationales. C’est ce qui explique d’ailleurs les défaillances techniques constatées lors des compétitions dans les autres disciplines hormis le basket ball. A ce niveau, la bande à Ablaye Ly a imprimé comme d’habitude une marque de confiance. Ce qui nous a valu la médaille d’or.
Qu’est-ce qui a bien pu arriver ou mal fonctionner pour que nous nous classions dernier dans cette compétition hormis la Gambie. La réponse est sûrement du côté de nos dirigeants fédéraux. Mais, il faut savoir que le virus de l’improvisation et de l’amateurisme a encore piqué ces responsables. Pourtant, on nous affirmait que tout allait bien et le pays serait honoré au sortir de ces jeux. Peine perdue. En tout cas, les autorités voire même certains donateurs ont mis les bouchées doubles pour soutenir financièrement ces Jeux. Des millions se sont mobilisés pour rehausser l’image de notre pays devant ses homologues. Hélas !
Ce scénario a pourtant débuté lors de la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée dans un stade vide et triste à voir.

Une cérémonie d’ouverture riche en couleurs, un public manquant

La 8ème édition des Jeux de l’Avenir pour Personnes Handicapées d’Afrique Francophone (JAPHAF) a démarré le 19 février dernier par une cérémonie d’ouverture à laquelle a pris part Mme Oumkelthoum mint Nah la première Dame du pays, marraine de la compétition.
Les différentes délégations venues honorer de leur présence ces jeux, ont défilé devant une tribune vide. Seuls les officiels et quelques membres des familles des athlètes sont venus accompagner leurs siens. Le comité d’organisation n’a pas mis les moyens pour mobiliser le public. Pourtant, ce ne sont pas les moyens qui manquent. L’Etat et les partenaires des JAPHAF ont mis des moyens conséquents pour faire de ces derniers une compétition réussie.
Malgré tout, près de 300 athlètes ont répondu présents en dépit du manque de mobilisation du côté mauritanien. Aurons-nous encore l’occasion de bénéficier d’une telle mobilisation financière et satisfaire le pays ? C’est là toute la question. Pour l’essentiel, ces jeux n’ont pas réussi pour la Mauritanie qui quitte la compétition avec un triste résultat.

Ibou Badiane

-------------------------------------------------------------------
CNOSM : Le Dr Ould Mah rempile

Le Comité National Olympique Sportif Mauritanien (CNOSM) a procédé au renouvellement de ses instances dirigeantes le 20 février dernier dans des conditions qui laissent à désirer. Le département qui souhaitait que les fédérations soient renouvelées après la transition, n’a pas été suivi par Ould Mah et son équipe.
Le corps électoral du CNOSM constitué de 25 membres a élu sans tambour battant ni trompettes, l’inamovible président Mohamed Mahmoud Ould Mah qui rempile devant ses collègues.
En effet, depuis 1996, Ould Mah arrivé à la tête de cette structure par la complicité du ministre de la jeunesse et des sports de l’époque, est resté sur son fauteuil sans le moindre geste de contestation malgré certaines voix qui se sont élevées pour dénoncer les pratiques peu orthodoxes qui gagnent le comité olympique. Les statuts et le règlement intérieur ayant été totalement bafoués par ce ministre et jusqu’à présent d’ailleurs. Certains observateurs le considèrent comme un président à vie de notre comité national olympique.
Ainsi, en dépit du malentendu qui existe entre le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports et la Fédération de Football de la RIM, pour des raisons inavouées, le CNOSM a quant à lui, tenu sans problème son assemblée générale élective de renouvellement des instances dirigeantes. Les ordres du département n’ont pas été entendus ? En tout cas, pour Ould Mah, les choses sont déjà faites et on ne reviendra plus pour suivre les décisions d’un département qui finira certainement par perdre ses marques devant une famille sportive décidée à élire leurs représentants. Va-t-on vers un désavouement total du département ? Il y a lieu de se poser des questions d’ores et déjà que le forcing du CNOSM risque d’être suivi par d’autres fédérations.
Ibou Badiane

-----------------------------------------------
Championnat national D1 : Trêve pour raisons politiques

Le championnat national de D1 connaît actuellement une trêve qui durera deux semaines. A six journées de la fin de ce championnat, le leader incontesté, la Concorde, caracole toujours en tête malgré sa défaite dernière devant la Nasr de Sebkha sur un petit score d’un but à zéro (1-0). Les hommes de Mody Mbodj tiennent toujours tête aux adversaires potentiels qui convoitent également le titre final.
Cette trêve occasionnée par le démarrage de la campagne électorale pour la présidentielle du 11 mars prochain, servira certes, de période de pause mais surtout de revue des troupes avant la reprise.
Au niveau de la fédération, le match Egypte-Mauritanie prévu pour le 25 mars courant, demeure la préoccupation essentielle. On s’affaire à la sélection, à la préparation avec éventuellement un stage en Libye. La deuxième place qu’occupent actuellement nos Mourabitounes avant la manche aller au Caire contre les Pharaons est honorable. Même si le plus dur reste à faire, on peut tout de même garder l’espoir pour sortir parmi les meilleurs deuxièmes au classement final des groupes.
En tout cas, la Fédération met les bouchées doubles en dépit du feuilleton relatif au renouvellement des instances de la fédération prévu par cette dernière pour le 06 avril 2007 et trouvant une opposition farouche du ministère de la culture, de la jeunesse et des sports. Notre souhait, c’est que ce malentendu entre les deux camps n’entache pas la préparation pour ces matchs décisifs de qualification en coupe d’Afrique 2008.

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés