Facebook
Le ministre des Transports stigmatise une tribu   
11/03/2012

Le ministre des Transports Yahya Ould Hademine qui tente de faire oublier ses propres parents fortement engagés dans l’opposition, a stigmatisé une tribu mauritanienne qu’il n’a pas nommé, par couardise, l’accusant d’attiser les parlementaires contre le...



...pouvoir parcequ’elle a perdu des avantages, selon lui.

Le ministre réagissait  le 10 mars 2012 à l’Assemblée nationale, à l’intervention de Saleck Ould Sidi Mahmoud député du parti "Tawassoul", élu avec 58.000 voix, sous une liste nationale, lequel, critiquait les politiques menées par le président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Cette déclaration émanant d’un ministre de la République, en dit long sur l’état d’esprit de certains fonctionnaires qui veulent se faire remarquer par le zèle et conserver ou obtenir en contrepartie un os à ronger dans leur nîche. 

Ould Hademine sait-il qu’il insulte toute une coordination  de 11 partis politiques et  une  trentaine  de deputés,  en les présentant comme agents tribaux?

Ce ministre qui traîne enormement de casseroles a pourtant d’autres sujets, à aborder : (le passif à l’ATTM, les manipulations sur le revêtement et la construction d’axes routiers de Nouakchott avec l’appropriation des réalisations de la Communauté Urbaine, leurs couts, le retard sur divers chantiers tape-à l’œil, avec seulement 20 kms réalisés en 3 ans, entre Kiffa et Tintane , les marchés gré- à- gré gabegiques donnés à des sociétés écrans dont on connaît les propriétaires recommandés, le scandaleux troc d’une forêt classée contre un aéroport chinois, et l’incapacité de mettre en œuvre la reforme des transports ).

Assailli de problèmes et faible politiquement, le ministre des Transports , fait donc diversion et  ment en présentant l’opposition comme une affaire de tribu, et pourquoi pas TPMN et IRA,   tente vulgairement  de dresser des mauritaniens contre d’autres. Car, il faut bien créer la tension, pour se rendre utile. Une méthode, que le ministre a utilisé en plein émission télévisée quand il affirmait sur le plateau de TVM : «Les gens de Tevragh Zeina sont mécontents des goudrons réalisés à Tarhil». Les habitants de Tevragh Zeina n’ont pas, à être jaloux parce que ce quartier a bénéficié de goudrons dont celui qui passe devant la TVM vers le «Module L» ainsi que la partie de l’avenue Mokhtar Ould Daddah qui va vers l’Hotel Emira et d’autres tronçons. Alors pourquoi mentir en haut débit de la sorte ? Pourquoi tenter de dresser des quartiers contre d’autres, des mauritaniens contre des mauritaniens ? La réponse est évidente. Il y a parallèlement à la présente montée du ton de l’opposition, une stratégie de tension que des segments du pouvoir sont en train d’attiser  pour des objectifs encore inavouables. C’est connu: la principale menace aux pouvoirs en Mauritanie ne vient jamais des manifestations  de l’opposition ou de ses communiqués, mais toujours des premiers cercles de proximité des regimes en place . Et de l’aile civile d’abord.

On aura prévenu!
IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés