Facebook
La Mauritanie aide le Congo   
09/03/2012

La Mauritanie a affrété vendredi 9 mars 2012 un avion cargo chargé d’une aide d’urgence pour le Congo, comprenant des médicaments et produits alimentaires, après l’explosion meurtrière d’un dépôt de munitions à Brazzaville. L’avion cargo a quitté Nouakchott pour le Congo-Brazzaville où il a débarqué une aide fournie par...



...la Mauritanie à ce pays après la crise consécutive à l’explosion qui l’a secoué récemment provoquant des dizaines de morts et de blessés, et des centaines de familles sans abri. L’aide mauritanienne consiste en une tonne et demie de médicaments, cinq tonnes de poissons et elle comprend l’assistance d’un groupe de médecins qui resteront au Congo pendant deux semaines afin de participer au traitement des blessés. L’aide sera remise aux autorités congolaises par une délégation conduite par le ministre mauritanien des Affaires étrangères et de la Coopération, Hamadi Ould Hamadi, et une conseillère à la présidence, Coumba Ba. L’explosion, le 4 mars, d’un dépôt de munitions à Brazzaville a fait près de 200 morts, plus de 2.300 blessés et près de 14.000 sans-abri, selon un dernier bilan communiqué jeudi par le gouvernement congolais.
Le gouvernement mauritanien avait également fourni des aides précieuses aux réfugiés maliens qui ont fui les combats au Mali entre l’armée régulière et les rebelles du MNLA pour venir s’installer dans des camps à Fassala et Bassiknou. Une initiative comportant de hauts fonctionnaires de l’Etat a été récemment créée pour collecter l’aide et l’acheminer vers les camps des réfugiés maliens. Leur caravane a rencontré en cours de route des milliers de mauritaniens dans le besoin mais nos caravaniers ont détourné leurs regards de leurs compatriotes affamés et ont continué vers Fassala. Cet intérêt pour la détresse des étrangers bien que noble, en lui-même, a néanmoins entraîné un sentiment de jalousie chez des mauritaniens notamment ceux qui ont fui la Libye et le Cote d’Ivoire dans des circonstances exceptionnelles pour revenir en Mauritanie. C’est à ce titre que le président du bureau des mauritaniens revenus de Cote d’Ivoire s’est dit dans un communiqué publié le 9 mars étonné par l’intérêt accordé aux problèmes des étrangers au détriment de ceux des mauritaniens. 

IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés