Facebook
5 policiers acheminés sur Nouadhibou, pour une confrontation avec une passagère du Boeing    
16/02/2007

Cinq éléments de commissariat spécial de la police de l’aéroport de Nouakchott, ont été acheminés au milieu d’après-midi du vendredi 16 février, à Nouadhibou, la capitale économique de la Mauritanie pour une confrontation avec une passagère du Boeing 737 détourné le 15 février.



Cette passagère avait pris le 15 février, à 17 heures le vol MR 465 pour Nouadhibou mais l’avion a été piraté quelques minutes après son décollage, elle n’a pu regagner Nouadhibou que la matinée du 16 février. Elle a déclaré à la police de cette ville que c’est un policier en uniforme qui est monté à bord de l’appareil avant son décollage de Nouakchott pour remettre au pirate de l’air «un sachet en plastic». Elle a également déclaré qu’elle pourra reconnaître le policier en question. Selon certaines sources, les enquêteurs pensent que «le sachet en plastic» pourrait avoir servi de moyen de transport à bord de l’avion des pistolets qui étaient en possession du pirate de l’air, finalement maîtrisé à Las Palmas.
(Affaire à suivre)


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés