Facebook
Relations Mauritano Canariennes: Des chercheurs apportent des éclairages   
18/01/2007

En marge de la visite que le président de gouvernement autonome des Canaries a effectuée en Mauritanie, la direction de la Bibliothèque et des Musées a organisé la matinée du 17 janvier une conférence-débat sur le thème des relations entre la Mauritanie et l’Archipel des îles Canaries. Cette activité culturelle s’est déroulée en dans la salle de lecture de la bibliothèque nationale au Ministère de la culture, en présence du directeur M Mamadou Hadya Kane et des conseillers de l’ambassade d’Espagne en Mauritanie.



Elle a été l’occasion de porter à la connaissance du public, un éclairage sur l’Histoire  des relations mauritano canariennes.  Dans ce débat multidimensionnel  animé par un groupe de chercheurs  universitaires spécialisés dans les domaine du Droit, de l’Histoire, de l’Anthropologie et de la Linguistique, des exposés  présentés successivement par  Abdel Kader Ould Mohamed, Elemine Baba,   Yahya Ould Al Bara  et Hamahou Allah Ould Salem ont mis l’accent sur l’histoire «d’un voisinage ancré dans l’imaginaire des Mauritaniens» et consigné dans «des archives oubliées».  La proximité des Canaries, selon les intervenants, suscite, depuis la nuit des temps  une attirance sur les habitants du territoire de l’actuelle  Mauritanie en fait aux yeux de ces derniers, des «îles bien heureuses»  ou «Khalidatt» lesquelles ont été immortalisées par  une littérature mythique des anciens voyageurs, aventuriers et autres naufragés. Cette proximité est un élément qui a été déterminant dans les échanges humains et économiques dont les indices apparaissent à travers des nombreux témoignages qui ont été cités à titre d’illustration et qui dénotent de l’importance historique  des relations mauritano canariennes. Les intervenants ont  insisté sur la nécessité  de promouvoir une dynamique associative  qui permettrait, dans le cadre d’une coopération de proximité, le développement des activités culturelles à même de conserver «la mémoire de ces relations» et de renforcer l’amitié entre «des anciens voisins confrontés à des nouveaux défis».   


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés