Facebook
Prix Chuinguitti : Un discours atypique   
02/01/2007

Le Docteur  Hamahou Allah Ould Salem professeur d’histoire à l’Université de Nouakchott, lauréat du  Prix Chinguiti  2006, a  lors de son discours lors de la toute récente cérémonie de remise du prix chinguitti mis le pied dans le plat. Son  discours a été  un réquisitoire violent contre l’immobilisme, l’hypocrisie, la duplicité, l’égoïsme, le mensonge, le charlatanisme intellectuel, la violation flagrante du droit d’auteur etc..



L’émérite historien  auteur de la rubrique Histoire, publiée à «TAHALIL Hebdo» a  saisi l’occasion de l’honneur qui lui a été accordé  pour une vive critique de la situation universitaire et culturelle du pays soumise selon lui, à l’emprise de la médiocrité. Nous risquons, dit-il, de récolter la pourriture engendrée par la désinvolture et l’indifférence que nous avons semées.  Il fallait bien, selon lui, que ces vérités qui dérangent et dont on parle plus par lassitude et désespoir, soient publiquement proclamées ! Bravo HamahouAllah et que les nombreux  fans de la langue de bois et de la médiocratie présents ce jour-là , aillent au diable ! !
 Dans l’assistance assommée par des verdicts qui résonnaient comme des coups de canon, dans un arabe merveilleux,  un observateur averti  n’a pu s’empêcher de commenter : «nous avons désormais, notre bombe atomique ».


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés