Facebook
Emission de Tvm sur le dialogue :Nulle !   
25/08/2011

La première expérience d’ouverture de la télévision publique (Tvm) sur l’opposition a échoué faute de la participation de ses représentants encore défavorables au dialogue sans conditions. L’émission diffusée la soirée du 25 Aout et malgré la participation de Bilal Ould Hamza...



...de l’APP, aura été nulle et n’a produit un quelconque déclic chez les telespectateurs.

On croyait entendre à chaque fois: «Tout va bien Madame la Marquise !».

Certains intervenants disaient  que le dialogue a d’ailleurs déjà commencé! Alors pourquoi en prevoir au mois de septembre, et chercher à faire participer les partis d’opposition encore sceptiques ?

Un  invité disait que le dialogue sera effectif avec la libéralisation de l’audiovisuel (encore au stade théorique). Trés bien, mais pourquoi alors ne pas attendre que la dite liberalisation soit effective, dans deux ans peut être pour que le dialogue soit, lui aussi , effectif?

Enfin,  l’un des intervenants a dit que le dialogue peut commencer sans les 13 partis de la COD .

Personne n’a representé les absents et parlé des conditions posées par les partis d’opposition défavorables au dialogue notamment la référence à l’accord (tabou) signé en juin 2009 pour que les mauritaniens soient rassurés quant au respect d’un éventuel nouvel accord , de la réelle ouverture des medias d’Etat et non du simulacre à celle-ci, avec des invités mercenaires destinés à donner la réplique, de l’arrêt de la répression des manifestations pacifiques, de l’accès équitable aux fonctions et marchés publics et de la suspension de tout agenda électoral unilatéral.

La contradiction moteur du débat democratique était absente tout au long de l’ennuyeuse émission marquée par  le manque de franchise et de courage, les idées bidon  ainsi que  la langue de bois du représentant de l’UDP.

Deux autres raisons expliquent également la nullité de l’émission.

Primo : l’invitation par la Tvm d’un représentant de la société civile inféodée au pouvoir dans un débat qui concerne, à ce stade, des pôles politiqueset qui ne le concerne donc pas.

En plus il y a  un autre segment de la société civile, inféodé ,lui, à l’opposition, mais pourquoi alors n’a-t-il pas été invité par la Tv de m...?
Deuxio: l’UPR  parti au pouvoir n’a pas daigné envoyer l’un de ses vice- présidents à l’émission se limitant à  un député pour affronter un vice-président d’un parti d’opposition qui voulait , et c’est son droit, avoir affaire à son vis-à- vis.

 

Résultat : les invités ont sombré dans des  monologues et l’émission fut nulle, sans saveur, couleur, ou odeur.
IOM

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés