Facebook
Déclaration de Béchir Ould N’Diayane   
11/08/2011

Lors du débat télévisé et transmis en direct sur les ondes de la télévision nationale, le président de la République Mr. Mohamed Ould Abdel Aziz, déclarait au sujet de l’assassinat du colonel Mohamed Lamine Ould N’Diayane lors de la tentative du 8 juin...



...2003 : « nous savons bien qu’il est mort, et c’est dommage. Un obus de char de diamètre 100 mm a touché le bureau dans lequel il se trouvait. Personnellement, je ne me suis pas rendu à l’Etat Major où il était… pour moi, je ne crains rien dans cette affaire. Et s’il y a des parlementaires ou autres qu’ils veulent faire des enquêtes ils n’ont qu’a les faire ».
Le dimanche 07/08/2011 je me suis présenté devant le procureur de le république, auprès de qui d’ouverture de dossier avait été déponées par nos soins.
Qu’elle n’a été ma surprise quand ce dernier m’informât que même s’il recevait un ordre express de la part du président de la république en personne, jamais ce dossier ne sera ouvert.
Il s’en est suivi une altercation au cours de laquelle j’ai échangé des insultes avec le procureur de la république. Ce dernier, m’a arbitrairement emprisonné dans un bureau jusqu’aux environs de 17H.
Pourquoi ce du procureur d’ouvrir une enquête au sujet de ce dossier ?
A-t-il reçu des instructions dans ce sens ? Ou est ce uniquement un excès de zèle de sa part ?
Qui veulent-ils protéger ?
En affirmant être favorable à l’ouverture d’une enquête, le Président était il sincère ?

ndiayanebechir@yahoo.fr


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés