Facebook
Le président Aziz dans «ligha ma a chaab»,Tome II   
05/08/2011

Dans quelques heures le président Aziz sera l’invité, cette soirée du 5 Aout 2011 d’une émission télévisée dite: «Ligha ma a chaab» (rencontre avec le Peuple). La deuxième, aprés unepremière, plutôt médiocre, organisée le 5 Aout 2010, une année après l’investiture du président Aziz suite...



...à  l’élection qui a légalisé son putsch du 6 Aout 2008.

 

Comme la première, dont personne ne se souvient plus des banalités et qui n’a pas été suivie d’effets, la seconde verra la participation dit-on de quelques ministres et nul  espoir , n’y est fondé.

 

Comme la précédente, les journalistes choisis, on ne sait, sur quel critère ou palmarès, seront encadrés par un speaker de "Radio Mauritanie" dirigeant au sein du parti au pouvoir (UPR).

 

En acceptant que l’émission soit ainsi animée,  nos confrères subissent une humiliation, qu’ils ne sont pas tenus de supporter, s’ils se sentent dignes ou indépendants.

 

Au niveau du contenu, il semble que les interviewés, les invités et les auditeurs qui téléphoneront aient été triés au volet et que nous allons encore une fois entendre des interventions dithyrambiques et "Kim Il song-iennes" à l’endroit du Président Aziz,  qui sera présenté comme le pourfendeur de la gabegie, le Pierre Mendez France de Mauritanie, le vainqueur d’Aqmi, l’homme qui a introduit les scanners 3G, qui a mis fin aux gazras,  apporté l’eau de l’Aftout, goudronné même nos calvities et nous livre depuis, l’oxygène qu’on respire….

Evidement, il y aura des questions et réponses plus ou moins concertées. L’on apprendra que le pays n’a aucun problème, que ses caisses sont pleines, mais qu’elles sont préservées des prévaricateurs.

On nous fera comprendre  que le gré-à-gré a disparu, que la route Kiffa-Tintane est achevée, que les aliments de bétail du stupide CSA  pourront malgré leur parcimonie, se substituer aux pâturages inexistants cette année, par manque de pluies.

On nous dira que l’accord de pêche avec les chinois préserve notre ressource, que le dialogue politique n’est pas nécessaire car il a déjà eu lieu à Dakar et puis au Parlement, que l’enrôlement suit son cours et fournira des pièces dans 10 ans, et que les prochaines élections pourraient être avancées, car octobre 2011, c’est très loin.

Enfin, l’on apprendra que la "Jeunesse du 25 février" a finalement compris ses erreurs et adhérera donc à l’UPR ou  à "Al Asr" sinon à "El Vajr" .  
On nous dira qu’Aqmi a été vaincue. Ses attaques n’ont-elles  pas échoué aux portes de Nouakchott et de Bassiknou?

"Et  la hausse des prix" demandera un journaliste?
"C’est la faute du marché international", lui dira-t-on.
"Quelle solution alors"?
Réponse: "Faire le rang devant les boutiques EMEL et payer comme tout le monde sa "wallat" d’huile"!
"Le gazoil est maintenant trés cher!", demande-t-on au ministre du Pétrole.
"Garez vos voitures et faites des économies en prenant les bus de la STP",  se verra-t-on  répondre.
"Et le prix du billet pour le bus"? rencherit-on.  Silence du ministre réputé pour sa pingrerie.

Si l’emission se déroule ainsi,  on sursautera, on rigolera, on baillera cette nuit ramadanienne, en lançant  de temps à autre: «Soubhanallah!» et «Astaghfirouallah!»

 Et quand les rideaux tomberont nous baillerons encore une fois et dirons : «Outowv, tout ça pour ça! ya vadhmeu...» .
MAOB


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Commentaires
A-

2011-08-05 17:52:43

MAOB, tu a coupé l’herbe sous les pieds de peshmargas! Tu as tout dit. Bon ramadan.

Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés