Facebook
FFRIM: Pape Diouf invité au débat sur la problématique du football mauritanien    
17/06/2011

En perspective de l’élection en juillet prochain d’un nouveau bureau de la Fédération Mauritanienne de Football FFRIM prévues en juillet  la liste « Equipe du Changement » dirigée par Ahmed Ould Yahya a organisé le 16 juin dernier à Nouakchott, un débat...



...sur le thème : « Football mauritanien : Réalité et perspectives ». M. Pape Diouf, ancien président de l’Olympique de Marseille (France) était invité d’honneur. Plusieurs responsables sportifs et représentants de clubs partisans ou non de cette liste étaient également présents.
«La présente rencontre s’inscrit dans le cadre du programme électoral de notre liste et a pour objectif de faire réfléchir et d’échanger nos idées sur les voies et moyens de sortir notre football de sa léthargie » a indiqué Ahmed Ould Yahya dans une allocution. Avec cette rencontre l’opportunité du donner et du recevoir interpelle la famille du football. Il s’agira a-t-il poursuivi, de jeter les bases d’un véritable dialogue pour un envol ou tout au moins une redynamisation du football mauritanien. La liste « Equipe du changement» se fixe de redorer le blason du sport roi avec une volonté politique clairement affichée d’aider la jeunesse et le sport, de raffermir la prise de conscience de l’enjeu et de la problématique du football dans sa dimension socio-éducative, sa vocation souveraine et son apport matériel.
«L’Equipe du Changement se réjouit de la courageuse et démocratique décision de l’Etat d’observer la neutralité la plus absolue dans ces élections de la FF RIM » a Précisé Ahmed Ould Yahya. Tout au long de son intervention, le candidat a tenu à convaincre les électeurs et les observateurs, de l’efficacité de son équipe mais surtout de la pertinence de son programme. «Le programme électoral de notre liste constitue notre vision de ce que doit être le football national. Il est inspiré d’une longue expérience de la gestion des fédérations et des clubs, d’un vécu des terrains et d’une parfaite connaissance des difficultés, mais aussi des solutions à apporter », a-t-il soutenu devant la famille sportive. « Notre programme se base sur une approche participative impliquant toute la famille sportive nationale, notre élan incarne les véritables vertus de notre sport : l’entraide, la solidarité et la communion des cœurs» a-t-il dit.

 

« Je ne suis pas venu en conseiller, en donneur de leçons … »
C’est en ces termes que Pape Diouf l’invité d’honneur de «l’Equipe du Changement » a entamé son intervention. L’ancien président de l’Olympique de Marseille, jadis journaliste sportif et agent de joueurs, a apporter cette précision dans un contexte fortement marqué par une campagne électorale pour l’élection de l’équipe fédérale devant prendre en main les destinées du football mauritanien. «Je suis venu en tant qu’ami partager et échanger des expériences dans le domaine du football » a-t-il ajouté. Même si certains observateurs jugent inopportune la présence du franco-sénégalais en ce moment de campagne électorale, l’invité a tenu à être impartial dans ses propos comme dans sa démarche indiquant que les réalités du football ne sont pas les mêmes. « Je ne suis pas venu dire ce qu’il faut faire, ce n’est pas le sens de ma démarche parce que je ne rencontre pas les mêmes réalités que vous ». L’invité a précisé qu’il n’est pas là pour « un intérêt quelconque ». «J’ai accepté de venir pour accompagner et aider mes amis mauritaniens à aller le plus loin possible dans ce projet qu’ils portent pour la famille sportive mauritanienne. Mon accompagnement réside dans l’idée de partager, d’échanger et non de donner des conseils» dira-t-il.
«Le football mauritanien n’a jamais connu cet envol connu dans d’autres pays Il faut une volonté commune de faire avancer le football mauritanien et que tous les efforts consentis soient visibles» précise M. Diouf . L’ancien marseillais a tenu une promesse dans ce sens : « Je mettrai toutes mes relations et mon réseau pour soutenir le football mauritanien sur tous les plans, notamment la formation des cadres, des techniciens, des arbitres, le placement, le recrutement et la détection des joueurs mauritaniens à l’étranger. «Je souhaite que ce programme soit celui de la relance du football mauritanien» a-t-il indiqué.

 

Un programme étoffé, ambitieux et prometteur
Après ces interventions, l’Equipe du changement a projeté les grandes lignes du programme électoral. Un programme étoffé, ambitieux qui donne l’envie de soutenir cette liste candidate. Un état des lieux du football a été fait par Ahmed Ould Yahya, qui a écorcé au détail près les points saillants du programme. Il a visualisé le programme sur toute sa longueur et développé la stratégie qui sera adoptée pour sortir le football de sa léthargie. De la restructuration des ligues de football, la réadaptation des textes, la création d’une industrie de production des images du championnat, l’organisation de compétitions régulières, à la mise en place d’une ligue nationale investie d’une mission de gestion des compétitions … etc tout a été dévoilé. L’ambition de la tête de liste, c’est l’organisation d’une grande compétition de football. « Pour moi, le terminus, c’est l’organisation d’une grande compétition de football » ambitionne-t-il.
S’agissant des moyens financiers pour la mise en œuvre de ce programme, Ahmed Ould Yahya répond que « ce n’est pas un problème de fonds qui se posera à nous. C’est la nouvelle volonté politique du football que nous portons pour la réalisation de ce programme ». « La volonté affichée de l’Etat, de mettre 1% des recettes douanières pour le sport est un atout. Il s’y ajoute, le soutien de la ligue arabe et des bonnes volontés du pays. Il suffit de bien gérer cet argent pour que cela marche» a-t-il dit.
Après cette présentation, un débat a été ouvert aux participants. Des contributions aux critiques en passant par des questions de journalistes, «l’Equipe du changement » a apporté des réponses susceptibles d’éclairer la lanterne des Mauritaniens sur sa politique sportive pour sortir le football du gouffre. Des suggestions ont été également avancées par de grands connaisseurs du sport roi. Il reste à savoir ou à attendre ce que l’autre camp va proposer pour convaincre le collège sportif. La bataille sera rude, indique un observateur.
Compte rendu Ibou Badiane

 

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés