Facebook
Selon le Premier ministre : Les indicateurs économiques de la Mauritanie sont en «réelle amélioration»   
30/11/2006

Le Premier ministre, Sidi Mohamed Ould Boubacar, a indiqué, mercredi au cours d’une conférence de presse organisée à Nouakchott, que les indicateurs économiques de la Mauritanie sont en "réelle amélioration" pour l’année en cours, malgré "une production pétrolière en deçà des projections initiales".
"Les indicateurs économiques ont connu une réelle amélioration malgré une production pétrolière en deçà des projections initiales et des retards dans l’entrée en exploitation de nouveaux gisements miniers comme l’or et le cuivre", a-t-il déclaré à la presse.



Entamée en mars 2006, la production pétrolière de la Mauritanie avait été fixée à 75.000 barils par jour pour l’année en cours, mais elle n’a pu dépasser les 30.000 en raison de problèmes liés à l’emplacement des forages en offshore, a annoncé récemment le ministère mauritanien du Pétrole.
La croissance du Produit intérieur brut (PIB) atteindrait 13,7 pc (6,1 hors pétrole) en 2006 contre 5,4 pc en 2005, alors que le taux d’inflation a été contenu autour de 9 pc au lieu d’environ 18 pc en 2005, a précisé le Premier ministre.
Il a également fait état d’une amélioration du niveau des réserves de change, pour atteindre quelque 173 millions de dollars en 2006, soit l’équivalent de 2,3 mois d’importation contre 0,6 mois seulement à fin 2005.
"Cette bonne santé économique" explique le doublement des salaires des fonctionnaires annoncé pour 2007 par le président mauritanien, le colonel Ely Ould Mohamed Vall, a indiqué M. Ould Boubacar.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés