Facebook
Concrétiser l’espoir   
16/11/2006

Nous avons besoin d’être fixés et nous le serons, fort heureusement, dans quelques jours. Le 19 novembre, les Mauritaniens iront aux urnes élire, ceux, qui auront «trouvé l’astuce» selon la formule célèbre, du président du CMJD



Les initiateurs du changement du 3 août, la classe politique, les citoyens de ce pays et la communauté internationale se sont investis à fond, pour que les Mauritaniens retrouvent les chemins d’une véritable démocratie, d’une vie politique, économique et sociale apaisée, pérenne et résolument tournée vers l’avenir. Pour ce faire,  il est vital que sorte des urnes, des élus capables de concrétiser l’espoir, de lui donner un contenu et de consentir les sacrifices qui s’imposent. Votons pour des élus capables de régler le fléau que constitue le détournement endémique des deniers publics. Des élus capables de nous donner des repères. Des élus aptes d’orienter les politiques vers la mise en place d’une couverture sociale digne pour nos retraités et d’une retraire acceptable pour nos personnes âgées? Des élus qui feront que nos enfants soient éduqués à la même enseigne. Quelque soient nos positions sociales ou hierachiques, ce sont là, des questions qui les interpellent. Ce que nous ne voulons plus voir, ce que nous n’accepterons plus, c’est l’élu délinquant, détaché des préoccupations quotidiennes des populations et attaché seulement, à l’accumulation de l’argent et des biens qui lui permettront de perpétuer son ascendant immoral sur nos consciences.
Isselmou Ould Moustapha


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés