Facebook
Report sine die de l’AG de la Fédération de Rugby   
30/03/2011

L’Assemblée générale pour le renouvellement des instances de la Fédération nationale de Rugby prévue le mercredi 30 mars 2011 au stade Olympique a été reporté sine die. Et pour cause ? Le Ministère de la Culture et des Sports aurait demandé...



...une rencontre préparatoire avec les responsables de la fédération pour concilier leurs positions par rapport à cette assemblée.

Les membres de la fédération de Rugby doivent prendre leur mal en patience. La tenue de l’assemblée de renouvellement des instances de leur fédération a été reportée pour la deuxième fois par le Ministère. «Mme la ministre nous demande de reporter l’Assemblée et souhaite nous recevoir le dimanche 3 Avril avant qu’une assemblée soit tenue » indique M. Diallo Amadou dit «vieux» l’un des principaux dirigeants du Rugby mauritanien.
Ainsi, après avoir reporté la première assemblée initialement prévue le 14 mars dernier, voilà que le Ministère traine encore les pieds pour superviser une assemblée générale. Le premier report aurait été occasionné par l’absence d’un représentant du Ministère. Mais cette fois-ci, c’est Madame la ministre qui voudrait concilier les positions des responsables et éviter toute éventualité de discorde.
Les rugbymen présents le 30 mars au siège de la fédération ont justifié leur opposition au maintien de certains membres du bureau sortant par leur désintéressement et leur éloignement de la fédération. M. Diallo et ses rugbymen sont fermes sur leur position et lancent un refus poli à Mme la Ministre même s’ils ne tarissent pas d’éloges à son égard. Ils soutiennent en effet que Mme la ministre a beaucoup aidé le rugby. La preuve, lors du tournoi du Caire l’année dernière, la ministre s’est occupée des passeports de service pour les joueurs et a toujours soutenu l’équipe de rugby. Pour ce tournoi du Caire, la Mauritanie avait occupé la 2ème place devant l’Algérie et la Libye. L’Egypte ayant pris la première place.
Sous l’impulsion de M. Diallo et ses amis des efforts non négligeables ont été menés pour le développement du rugby avec des tournois, des formations, des stages et la participation à des compétitions.
«Si Mme la ministre veut faire le consensus entre des dirigeants du rugby, il faut mettre les hommes qu’il faut, à la place qu’il faut» déclare un membre du bureau sortant.
Ibou Badiane

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés