Facebook
OMVS: Le Chef de l’Etat participe au sommet   
25/10/2006

Le Colonel Ely Ould Mohamed Vall, président du Conseil Militaire pour la Justice et la Démocratie, Chef de l’Etat s’est rendu mercredi, au Sénégal pour prendre part au 14eme sommet de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). Le Chef de l’Etat  est accompagné lors cette visite d’une délégation composée notamment des ministres des affaires étrangères et de la coopération, de l’énergie et du pétrole et de l’hydraulique. Mercredi à l’ouverture de la  conférence des Chefs d’Etat de l’OMVS à Dakar, la France et l’OMVS ont signé une convention de 7 millions d’euros pour la gestion des eaux du fleuve.



"Ces 7 millions d’euros permettront de compléter le financement de la gestion intégrée des ressources en eau, comme le partage des eaux ou les questions relatives à la navigabilité du fleuve", a indiqué à l’AFP  Luc Supera, le directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) au Sénégal.  Mohamed Salem Ould Merzoug, le haut commissaire de l’OMVS, (qui regroupe la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal), a pour sa part estimé que ce financement signifiait le "début d’un long processus" avec notamment pour objectif de permettre la navigation sur le fleuve sénégal.  L’annonce de la signature de la convention est intervenue au début du sommet des chefs d’Etat de l’OMVS, ouvert mercredi par le président sénégalais Abdoulaye Wade en présence de ses homologues mauritanien Ely Ould Mohamed Vall et malien Amadou Toumani Touré.  Le président guinéen Lansana Conté était quant à lui représenté par son ministre de l’Energie Thierno Habib Diallo.  La question de la navigabilité du fleuve Sénégal "reste au coeur des priorités de l’OMVS", a déclaré M. Wade dans son discours d’ouverture, assurant qu’il fallait "accélérer sa réalisation" pour une exploitation "équitable et solidaire des énormes potentialités du fleuve".  La conférence des chefs d’Etat de l’OMVS, réunis à huis-clos dans l’après-midi du mardi , doit s’achever mercredi soir avec une déclaration commune.

 

Le  discours  du Chef de l’Etat à l’ouverture du 14eme sommet

 

Le Président du Conseil Militaire pour la Justice et la Démocratie, Chef de l’Etat, le colonel Ely Ould Mohamed Vall a pris part mercredi à Dakar à l’ouverture du 14eme sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS).
Prenant la parole à la cérémonie d’ouverture  du sommet, le chef de l’Etat  a, dans une allocution prononcée, au nom de ses pairs membres de l’organisation, précisé  que celle-ci "a franchi des pas décisifs dans la concrétisation de nos ambitieux programmes de développement".
Voici l’intégralité, de ce discours:
«Vous me permettez, au début des travaux de notre 14eme conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, au nom de son Excellence Monsieur Amadou Toumany Touré, Président de la République du Mali et de la Délégation guinéenne représentant notre Frère Lansana Conté, Président de la République de Guinée d’exprimer toute notre gratitude à son Excellence Maître Abdoulaye Wade, Président de la République, au gouvernement et au Peuple Sénégalais, pour l’accueil grandiose, coloré et chaleureux dont nous sommes l’objet depuis notre arrivée en terre-OMVS du Sénégal.
Monsieur le Président et Cher Frère,
Durant votre mandat, notre organisme a franchi des pas décisifs dans la concrétisation de nos ambitieux programmes de développement. Vous avez veillé à leur préparation et à leur mise en oeuvre dans des délais record et dans des conditions techniques idoines malgré leur complexité.
Sans épargner aucun effort, vous avez lancé tous les autres volets notamment les ouvrages de seconde génération et la navigabilité du fleuve de Saint-Louis à Ambidéji, désormais insérée dans un système de transport multimodal.
 Je puis affirmer aujourd’hui, que sous votre responsabilité, cet outil précieux s’est consolidé, chaque jour davantage et s’est engagé dans la voie de la modernisation et l’élargissement de notre pacte de solidarité à la République de Guinée.
 Messieurs les Présidents et Chers Frères,
Dans le contexte international d’aujourd’hui, la rareté des ressources financières incite à la rationalité et l’innovation dans la recherche de nouvelles voies.
 La démarche proposée pour nos différents volets, sous votre autorité prouve, si besoin est, votre attachement à notre idéal commun et au renouveau.
C’est votre volonté inébranlable à oeuvrer à l’intégration africaine qui a permis à l’OMVS d’aller de l’avant.
 Le tableau bilan de notre organisation est notre fierté aujourd’hui. Cela découle de notre solidarité sans faille qui est citée en exemple en Afrique et dans le monde.
 Cette solidarité est le seul gage de notre succès dans un espace globalisé où ne résistent que les ensembles solides et fiables. C’est par ce biais que nous rélèveront les défis de demain.
  Messieurs les Présidents et Chers Frères,
 Au moment où nous nous engageons dans un ambitieux processus de renaissance africaine, l’espace-OMVS, espace partagé par essence, s’arrime aux autres mécanismes d’intégration avec les réalisations concrètes dans divers domaines d’activités: les infrastructures, l’énergie, l’environnement, l’agriculture, la santé, pour ne citer que ceux là.  Notre rencontre est l’expression éloquente de notre volonté commune de transcender tous les obstacles pour renforcer notre espace de coopération, outil de progrès économique et social. Elle traduit la prise en charge de l’aspiration profonde de nos peuples à faire de l’intégration le cadre pertinent de leur développement pour le présent et pour le futur. Si on peut se féliciter du caractère unique de notre organisation, tant à travers son dispositif institutionnel que la diversité et la fiabilité de ses infrastructures, c’est seulement grâce à notre force incommensurable, la solidarité dans le bon voisinage et la fraternité revitalisée. Je voudrais terminer en réitérant, nos remerciements fraternels à notre Frère Son Excellence Maître Abdoulaye Wade, au Gouvernement et au peuple Sénégalais, pour l’attention dont nous sommes l’objet depuis notre arrivée sur cette terre d’hospitalité légendaire. (AMI)


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés