Facebook
Trarza : Lancement des travaux de forage de Heron 1    
20/10/2006

Le lancement des travaux du premier forage "onshore" d’exploration pétrolière Heron 1, situé dans la partie sud-ouest du Trarza, a officiellement débuté vendredi 13 octobre dans le Bloc 20 de notre bassin côtier et à l’extrême sud de la Commune rurale de M’Balal relevant du département de Keur Macène.
La cérémonie a été marquée par un échange d’allocutions entre le ministre de l’Energie et du Pétrole, Mohamed Aly Ould Sidi Mohamed et l’ambassadeur de la République Populaire de Chine en Mauritanie en présence du wali du Trarza, du Hakem de Keur Macène et du maire de la commune de M’Balal.
Le ministre a indiqué que ce forage, exécuté par la société chinoise CNPCIM, s’inscrit dans le cadre des obligations figurant dans le Contrat de Partage de Production signé en mars 2005 entre la Mauritanie et la Société Brimax Pétroleum International limited. Il a signalé que la CNPCIM est devenue l’opérateur du Bloc 20 de Heron 1 depuis l’approbation par l’Etat mauritanien de l’accord de son entrée dans ce bloc et à hauteur de 65%.



Pour le ministre, le forage, qui intervient à l’issue des campagnes sismiques réalisées en fin d’année 2005, revêt une importance capitale pour la Mauritanie.
Ould Sidi Mohamed a ajouté que ce forage, est le premier en onshore réalisé dans le cadre dans le cadre de la nouvelle politique de développement des ressources pétrolières.Le ministre a noté que du fait de sa proximité avec la côte et la capitale (Nouakchott), en cas de découverte de pétrole et/ou de gaz, ce forage peut ouvrir de grandes perspectives de développement pour notre pays.
Ces perspectives, a souligné notre ministre du pétrole  se traduiraient notamment par la mise en place d’infrastructures terrestres de production, de transport et de traitement du pétrole et ou du gaz avec des avantages considérables pour la disponibilité du gaz domestique et de l’électricité à des coûts réduits pour nos citoyens.
Le ministre a présenté ses encouragements aux sociétes CNPCIM et Brimax qui ont toujours travaillé dans le respect de la règlementation protégeant l’environnement particulièrement dans cette zone sensible de notre pays.
L’ambassadeur de la République Populaire de Chine (RPC) a, quant à lui, rappelé l’exemplarité de la coopération de la Chine et de la Mauritanie. Il a aussi dit que la coopération entre nos deux pays est multidimensionnelle et se traduit à divers échelons pour le bien-être des deux peuples respectifs.
L’ambassadeur s’est déclaré persuadé que cette coopération bénéfique ira en se renforçant et que l’évènement vécu ce vendredi constitue un jalon supplémentaire dans le renforcement des liens de coopération entre nos deux Etats.
Auparavant, le directeur de la Société chinoise CNPCIMl et le représentant de la société Brimax, avaient loué l’étroite collaboration des autorités mauritaniennes ayant conduit au démarrage des travaux du forage de Heron 1.
Ils ont également souligné que leurs sociétés s’attèleront au strict respect des obligations consenties et veilleront aux normes internationales en matière de sécurité, d’hygiène et d’environnement.
Après avoir coupé le ruban symbolique, le ministre de l’Energie et du Pétrole, l’ambassadeur et la délégation d’accompagnement ont visité les différentes installations et reçus des explications détaillées du directeur technique.
Il est à souligner que le forage Heron 1 se fixe pour objectif une profondeur de 3.800 mètres dont les premiers 180 mètres seront réalisés par des perceuses de 30 pouces, de 180 à 2200 mètres par des perceuses à 12,25 pouces, de 2200m à 3600 m par des perceuses à 8,5 pouces alors que les derniers 200 m seront réalisés à l’aide de perceuses de 3,25 pouces.
Les travaux enclenchés le 13 octobre  se poursuivront pour une durée de trois mois. Deux autres sites sont également au programme et concernent le territoire du Trarza.
Signalons enfin que la quasi totalité du personnel de la CNPCIM est chinois.(AMI)


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés