Facebook
Nouakchott au rythme de la littérature    
06/12/2010

L’Association mauritanienne «Traversées Mauritanides » organise du 6 au 9 décembre 2010 à Nouakchott des rencontres littéraires sous le thème : « Maghreb/Afrique noire, des cultures en partage» en partenariat avec le Ministère de la culture, de la jeunesse et des sports...



...l’Ambassade de France en Mauritanie et plusieurs autres partenaires nationaux et internationaux.. « Traversées Mauritanides » trouve son origine par le fait que la Mauritanie qui se trouve entre le Maghreb et l’Afrique au Sud du Sahara est une terre de confluences. C’est ce qui est permis aux organisateurs d’avoir comme slogan : « Maghreb/Afrique noire, des cultures en partages ».
L’objectif visé est de permettre un échange entre les écrivains d’Afrique noire et du Maghreb d’expression française venus d’horizons divers, notamment avec la présence du Sénégalais Cheikh Hamidou Kane et l’Algérien Rachid Boudjedra, des doyens des littératures africaine et maghrébine. Ce sera aussi l’occasion de découvrir la vraie facette de la Mauritanie, celle des cultures et des civilisations qui constitue une réalité méconnue.
En plus des doyens de la littérature d’expression française, s’ajouteront d’autres plumes particulières. Il s’agit du sénégalais Boubacar Boris Diop et du franco-Togolais  Sami Tchak qui retrouveront en Mauritanie, des confrères tels que Mbarek O/ Byerouk, Rachid Ly, Moussa O/ Ebnou … avec qui ils partagent en commun : culture, religion, goûts culinaires et vestimentaires… Jusqu’à l’inspiration. 
Pour les organisateurs, le défi de ces rencontres sera d’aider les uns et les autres à franchir le pas vers l’édition. Pour se faire, « Traversées Mauritanides » en collaboration avec l’Alliance Franco-mauritanienne offre aux auteurs, confirmés ou en herbe, des ateliers d’écriture qui seront animés par le Franco-togolais Sami Tchak. Il est prévu également la rencontre entre ces écrivains et les élèves ou encore les étudiants.
Au menu de ces 3 jours de rencontre, les écrivains aborderont quatre thématiques :          Maghreb/ Afrique noire, des cultures en partage, Cinquantenaire des indépendances, que dit la littérature ? Le livre en Afrique. Quelle édition, pour quelle diffusion ? Enfin, Quelle littérature, pour quel enseignement ? (à l’université). Il est prévu lors de La clôture, de faire  un Hommage aux plumes posthumes (Tène Youssouf Guèye, Ousmane Moussa Diagana, Habib Ould Mahfoud et Alioune Diop) précédé du lancement du concours Génie en herbe en partenariat avec la revue Planète Jeunes. 
Compte rendu Ibou Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés