Facebook
WikiLeaks nous replonge deux ans, en arrière   
05/12/2010

Le traitement sur la base d’une traduction arabophone douteuse faite par des  journalistes  mauritaniens  "trés politisés" des révélations en anglais du site Wikileaks pourrait,  dit-on,  avoir pour objectif d’orienter le pouvoir ou  de ramener les Mauritaniens en arrière...



...deux années plutôt , quand leur pays était dirigé par une junte à laquelle résistait un front anti putsch qui finira par signer, avec elle, un salutaire accord de sortie de crise, consacrant le retour à l’ordre constitutionnel .

Deja, certains pensent que le traitement sélectif des fuites de Wikileaks par Alakhbar.info et Al-Jazeera vise à  saboter la dynamique d’apaisement engagée récemment,  suite au discours du président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Les "révélations" traduites par  le site islamiste Alakhbar.info  reprises le 4 décembre dans le journal de 21 heures par le correspondant d’Al-Jazeera à Nouakchott (décoré le 28 novembre par le gouvernement mauritanien) ont axé sur la teneur de certaines notes  rédigées  par M. Hankins, l’ex-chargé d’affaires à l’Ambassade US en Mauritanie lors de ses rencontres avec  des  dirigeants du front anti-putsch notamment   le Sénateur de Kaédi Youssouf Tijany Sylla  et  le président de l’UFP  Ould Maouloud.
Les notes rédigées suite à des rencontres avec d’autres personnalités et comprenant d’intéressantes révélations,  mis à part le géne manifesté par l’ex ministre des affaires êtrangeres mauritanien Oud Mohamedou face à la rupture des relations avec Israel,  auront été  occultées. Pourquoi ? Mystère !
Sur des centaines de notes du genre,  Alakhbar.info et son comparse le correspondant d’Al Jazeera ont choisi seulement celles relatives Ould Mohamedou présenté comme "américain",  à Tijany Sylla parce qu’il y aurait été  question  –début 2009- de demander à Israël de soutenir une insurrection  armée pour attenter à la vie de l’ex-chef de la junte,  -ce que le Sénateur a vivement nié -sinon  une autre  rencontre avec  Ould Maouloud  qui aurait discuté avec  Hankins le  remplacement du  chef démissionnaire de la junte afin de l’empêcher de  se présenter à la présidentielle envisagée.
Des idées et opinions qui pouvaient  venir à  l’époque à l’esprit dans le contexte de crise  et de tension dans lesquelles les deux hommes politiques  cités avaient été les plus ciblés et les plus  diabolisés par la junte et ses soutiens  dont l’un s’était  même permis d’appeler en direct  -sur Cridem- au meurtre de l’éternel opposant-perdant   Ould Maouloud.
Avec  ces révélations de Wikileaks distillées à la mauritanienne, c’est à dire non sans arriere-pensées,   le pays est en quelque sorte  replongé dans un passé refoulé mais encore pésant avec ses souvenirs de  confrontations et de haines.

Le dernier épisode en date,  fut la marche de la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD) en avril 2010 à l’issue de laquelle ses dirigeants avaient clairement appelé au "départ de Ould Abdel Aziz", pourtant devenu légitime aprés des éléctions. 
Le pouvoir se retrouve  avec les revelations de Wikileaks amplifiées par des journalistes politisés en face de deux options, toutes positives, pour lui:
1) Remettre en cause l’option de dialogue lancée récemment  pour  replonger et "investir" dans ce  passé,  en vue d’en tirer des "dividendes politiques",  comme suggéré sur Al Jazeera.
2) Ne pas y replonger pour le moment et  choisir par contre, de continuer à  avancer dans le présent et vers le futur.

IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Commentaires
Anonyme

2010-12-06 03:56:18

Je crois qu’il faut aller de l’avant et oublier cette crise. Il faut lire soi-même les cables et ne pas se fier aux traductions interessées. J’ai surpris un article qui a en quelque traduit l’un des cables de Wikileaks et n’a pas fini toute la traduction, laissant une partie comme pour maintenir Sidioca sur l’association de ce dernier dans la tentative de contre-coup sanglant. La conclusion du ca

lakhbaar

2010-12-05 13:50:07

Oui les depeches de Wikileak ont été mal traduites par LAKHBAR qui est le site des barbus qui sentent qu’il ya un dialogue dans l’air où ils sont exclus alors ils balancent le tuyau et le gars d’el jezira qui est lui aussi un islamiste joue le jeu.Le tout pour griller la Cordination de l’Opposition Ouvrons les yeux les islamistes preparent quelque chose de trés grave!!!!

Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés