Facebook
Menace d’invasion acridienne : Les criquets au nord, les sauteriaux au sud   
07/10/2006

Le centre national  mauritanien de lutte antiacridienne a annoncé samedi que des essaims de criquets pèlerins ont été repérés dans le nord de la Mauritanie.
Ces essaims couvrent une étendue de 8 km et se trouvent près de la localité de Benichab, à 250 km au nord de Nouakchott.



Un autre essaim  de criquets a été repéré  dans les zones de Fderik et Zouerate, à l’extrême nord du pays.Les essaims sont un risque majeur car ils peuvent rapidement se multiplier à cause des conditions climatiques propices et vont constituer une dangereuse menace pour la production agricole, le couvert végétal et par conséquent, le cheptel.
C’est la première menace sérieuse d’invasion acridienne après celle de 2004 .Une autre menace relative  aux sauteriaux a été signalée il y a quelques jours  au sud du pays dans les zones de l’irrigué
D’ailleurs,  un  programme  de lutte contre les sauteriaux touchant les Wilaya du Brakna, du Trarza et du Gorgol est  lancé depuis le 2 octobre à partir de Rosso (capitale du Trarza).
Le Ministère du Développement Rural (MDR) a mobilisé pour cette intervention, qui dure dans sa première phase 10 jours, 6 équipes dont trois consacrées au Trarza, une pour le haut fleuve et les deux équipes restantes s’occupant de la coordination des opérations.
Les techniciens du Centre National de Lutte contre les Criquets sont déployés sur les sites pour initier les paysans aux méthodes d’utilisation de produits chimiques.  Avec la nouvelle menace qui est apparue au Nord du pays  les techniciens du Centre National de Lutte contre les Criquets  auront à affronter un adversaire, nettement plus dangereux et nuisible. Bonne chance et pas de pitié.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés