Facebook
Le pont de Kamour n’a pas été dompté    
04/09/2010

Les pluies torrentielles qui se sont abattues ces derniers 48 heures ont occasionné des dégâts  dans plusieurs wilayas de Mauritanie. En Adrar, des quartiers de la ville emblématique et  historique de Chinguitty ont  subi des dégâts à cause du ruissellement des eaux de la Batha .



Deux médecins espagnols y ont failli perdre la vie, après que leur voiture eut été emportée par les torrents.

Au Hodh Chargi des dégâts matériels ont été enregistrés dans la ville de Nema à cause du ruissellement des eaux.

Des maisons se sont écroulées et des voitures en stationnement ont été emportées par les torrents. Au Tagant et principalement à Tidjikja des maisons du mythique quartier « Qadima » construit les années 1660  se sont effondrées suite aux pluies et aux torrents de la Batha.
En Assaba, et précisément à Kamour, le pont qui porte le même nom s’est de nouveau effondré en début de journée du 4 septembre à cause des eaux.

Des articles de presse avaient -sur un ton triomphaliste-  annoncé récemment que l’ATTM (société publique de travaux, filiale de la SNIM) était parvenue à «dompter» le dit pont.

Il semble bien que ce n’était pas le cas et  que l’ATTM comme l’ENER (société publique chargée des routes) ont de nouveau comme par le passé prouvé à Kamour une incurie devenue notoire.

Le pont de Kamour situé sur un lit d’oued est de par  sa position stratégique un  lien incontournable  entre  les parties Ouest et Est de la Mauritanie et constitue également un débouché vers le Mali.

IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Commentaires
JEAN PIERRE
jeanpierre.lamb@wanadoo.fr
2010-09-18 15:16:55

bonjour nous devons nous rendre au burkina faso en février 2011. Ce voyage s’effectura en bus de 55 places avec 8 personnes à bord et 2t de matériel humanitaire apparemment suite aux récentes inondations la route de l’espoir est impraticable, d’ici février pensez vous que cette route sera réparé et praticable en bus dans l’attente de vous lire cordialement Jean Pierre

Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés