Facebook
La riposte de la CFCD aux «indépendants» : listes communes et candidature unique aux présidentielles   
29/09/2006
La Coalition des Forces du Changement Démocratique (CFCD) qui regroupe en Mauritanie les partis de l’ancienne opposition au régime du Président Ould Taya et qui s’était constituée en avril 2006, pour empêcher le retour des symboles de l’ancien régime aux affaires, à la faveur des futures élections, a réagi au delà de la condamnation, à l’émergence du phénomène des listes indépendantes, qui bénéficieraient (selon les partis toutes tendances confondues, y compris le PRDR), du soutien des autorités de la transition.



 L’Alliance populaire progressiste (APP), le Front populaire (FP), Flam Rénovation (FR), le Mouvement pour la Démocratie Directe (MDD), le Parti mauritanien pour l’unité et le changement (PMUC-HATEM), le Parti unioniste démocratique et social (PUDS), les Réformateurs centristes (RC- islamistes) , le Renouveau démocratique (RD), le Rassemblement des forces démocratiques (RFD), le Rassemblement pour la Mauritanie (RPM) et l’Union des forces du Progrès (UFP), tous, membres de la CFCD, ont décidé dans une déclaration rendue publique jeudi 28 septembre, à l’issue d’une série de réunions marathon, de présenter des listes communes aux prochaines élections législatives, de la liste nationale et d’adopter, une candidature unique à l’élection présidentielle de mars 2007.
La CFCD envisage de coordonner la constitution des conseils municipaux à la lumière des résultats des élections de novembre 2006 et affirme dans sa déclaration craindre ’’ l’utilisation des moyens de l’Etat au profit des candidatures indépendantes’’, soulignant à cet effet la faiblesse de l’éveil politique chez les électeurs et indiquant que sa décision de constituer des listes uniques et d’envisager le soutien à un candidat unique aux présidentielles de mars 2007 constitue ’’ une réponse naturelle à l’encouragement des candidatures indépendantes et à ce que celles-ci,créent comme entrave aux partis politiques ».


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés