Facebook
Aqmi a demandé à un autre otage malien d’intégrer ses rangs   
12/08/2010

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui a exécuté jeudi 12 aout  au Mali un collaborateur des douanes maliennes, a demandé au militaire de la garde nationale, pris en otage en même temps que lui, de "rejoindre ses rangs", rapporte à l’Afp  une  source sécuritaire. "Nous venons d’apprendre de bonne source...



...que Aqmi a demandé à l’élément de la garde nationale (une composante de l’armée malienne) fait prisonnier au même moment que Merzuk  (exécuté jeudi) d’être désormais officiellement membre d’Aqmi", a déclaré à l’Afp une source sécuritaire dans le nord du Mali. Ce militaire avait été enlevé mardi par des éléments d’Aqmi, dans la région de Kidal (nord-est du Mali), en même temps que le collaborateur des douanes maliennes exécuté. L’organisation leur reprochait de lui être hostile, avait déclaré à l’Afp Moctar Ag Klinine, un parent de l’un des deux hommes enlevés. "En 2006, Sidi Mohamed Ag Chérif dit Merzuk, avait participé à une attaque d’une position d’Aqmi dans le désert commun au Mali et à l’Algérie", a indiqué une source sécuritaire. Au cours de cette opération, le bras droit de Moktar Belmoktar, un chef d’Aqmi, avait été tué. Sous couvert d’anonymat, un élu de la région de Kidal (nord-est) a affirmé que l’opération contre "Merzuk" et le militaire avait été bien préparée. "Depuis plusieurs jours et sur plusieurs centaines de kilomètres, discrètement, six véhicules suivaient Merzuk", a précisé cette source


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Commentaires
A-

2010-08-13 19:41:06

Faire attention avec les sources sécuritaires anonymes. Comment savent-ils qu’ils ont proposé au militaire de faire partie d’Aqmi? Ressemble à de la propagande pour cacher les vrais enjeux derrière cette nébuleuse fabriquée de toute pièce. Une preuve de plus que les maliens sont peu sérieux et des proches du pouvoir à Bamako sont aussi derrière une partie de ce jeu macabre qui nous fatigue nous a

Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés