Facebook
Dépôt des listes candidates aux élections: le délai légal sera-t-il reculé ?   
27/09/2006

L’opération de dépôt des listes candidates pour les élections municipales prévues le 19 novembre prochain a débuté mercredi 19 septembre à zéro heure sur toute l’étendue du territoire national.
Le décret convoquant le collège électoral pour l’élection des députés et des conseillers municipaux stipule que le délai légal réservé au dépôt des listes candidates pour ces élections est de 10 jours. Ce délai commence du 20 septembre 2006 pour s’achever le 30 du même mois.
Le même décret précise que l’autorité administrative compétente à recevoir les dossiers - les moughataa et les arrondissements - doit remettre des récépissés provisoires aux milieux ayant procédé au dépôt des candidatures , qu’ils soient des partis, des alliances de partis, des indépendants ou des regroupements d’indépendants.
La commission administrative chargée de statuer sur la validité des candidatures remet, quant à elle, un récépissé définitif pour la partie concernée.
Le scrutin, pour les élections municipales et législatives, débute le 19 novembre à 7 heures du matin, au premier tour, et le 26 du même mois, en cas de deuxième tour pour les élections législatives. Quant aux municipales, elles se déroulent en un seul tour.
La campagne électorale s’ouvre , pour sa part, pour les deux échéances déjà citées le vendredi 3 novembre 2006 et se clôture le samedi 18 du même mois.
La loi relative aux élections des députés de l’Assemblée nationale et des conseillers municipaux définit les critères devant être remplis par les candidats qui doivent être âgés de 25 ans au moins.
Les personnes ne disposant pas de toutes leurs facultés mentales, celles déchues de leurs droits civiques et moraux , celles condamnées pour crimes de corruption ou celles ayant acquis la nationalité mauritanienne depuis moins de cinq ans ne sont pas autorisées à se présenter à ces élections.
En plus de cela, certaines fonctions sont incompatibles avec les postes électifs. C’est le cas , par exemple, des membres des forces armées nationales en activité, des magistrats, des fonctionnaires administratifs en exercice dans une localité d’où relève la circonscription électorale ou des personnes se présentant à titre ethnique, tribal ou sectaire.
La loi indique également que toute liste candidate doit déposer une caution financière de 40000 ouguiyas qui ne sera remboursée que pour les listes ayant obtenu au moins 5 pour cent des voix exprimées. A noter toutefois, que compte tenu de la crise qui secoue actuellement les relations entre les autorités et les acteurs politiques au sujet des candidatures indépendantes que la date du délai légal pour le dépôt des listes candidates pourra éventuellement être ajournée.




Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés