Facebook
Le dialogue politique inquiète les mercenaires   
04/07/2010

Le dialogue politique envisgé  entre le pouvoir et l’opposition est perçu par une grande frange d’observateurs nationaux  comme une véritable chance pour le pays  qui a besoin d’apaisement après plus deux années de tension pouvant servir  de prétexte de déstabilisation d’un pays  qui a renoué avec ses partenaires...



...et peut , dans la maturité,  envisager son avenir dans la serennité.

Mais si le pouvoir  a exprimé sa disponibilité au dialogue et si l’opposition démocratique a également fait part de sa disponibilité à celui-ci,  certaines échoppes politiciennes adeptes du mercenariat politique, sans aptitudes autre qu’applaudir pour présenter une facture,  mettent les bouchées doubles pour faire capoter le dialogue et maintenir la tension.

Les mercenaires politiques qui prennent la forme de lobbies affairistes ou sectaires, de partis cartables, de cadres à diplômes douteux  ainsi que d initiatives-de-soutien-à-tout-nouveau-venu-au-pouvoir, veulent continuer à accaparer le soutien (et le zèle) aux  pouvoirs politiques.

Ils  pensent que tout rapprochement entre le pouvoir et son opposition se fera à leurs dépens .

«C’est quand il a crise, qu’on a besoin de nous, il faut que la crise reste» nous a cyniquement déclaré le Caid d’un partillon qui semblait  inquiet après une audience accordée par le président de la République au président en exercice de la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD).

 

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Commentaires
sidahmed
sahmed@gmail.com
2010-07-04 17:00:36

Bien dit! vive AZIZ le heros de la guerre et de la paix

Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés