Facebook
La 3ème édition du festival assalamalekoum débute le 17 Mai   
11/05/2010

La troisième édition du festival Assalamalekoum se déroulera du 17 au 21 mai prochain à Nouakchott. Cette manifestation est dédiée aux cultures urbaines. Des concerts sont prévus au Centre Culturel Français de Nouakchott, l’ancienne Maison des jeunes, au Terrain de Basket en face du CCF, à la discothèque VIP.



Un programme alléchant attend les férus du mouvement hip hop avec à la clé le chanteur sénégalais Didier Awadi, La Fouine etc.
Des ateliers sont également prévus et seront animés par MAO (musique assisté par ordinateur de l’Agence Lyrics de France, Fesat2H (Breakdance), Festigraff (Graffiti) et DJ Gee Bayss du Sénégaln DJ Vincz Lee et DJ Gimamen de la Suisse avec une écriture Slam de Mr.X de la Mauritanie.
C’est dire que le Assalamalekoum Festival sera un évènement à dimension internationale et mobilisera à cet effet, beaucoup de mélomanes du mouvement hip hop sous la houlette de DJ MONZA.
Selon les organisateurs, il est prévu des rencontres professionnelles dans le cadre de «la formation du secteur des musiques urbaines en Afrique de l’Ouest et les dynamiques de circulation internationale de ses acteurs » dont Festa2H, Optimist Production et studio Sankara du Sénégal, Sono Plus et Zaza Production de la Mauritanie.
En ce qui concerne les expositions, il y a la création Béchir Maloum et Mansour Kébé, Streetwear avec Esprit peul, I am Mauritania Design pour la Mauritanie et Docta Wear, Bull Doff pour le Sénégal. Tout comme il y aura des tournois de Street Basket, des conférences et des projections.
L’évènement est rendu possible grâce à la contribution manifeste du CCF, de la Coopération française, de l’ambassade d’Espagne, de Cultures France, du Ministère mauritanien de la Culture, de la Communauté urbaine de Nouakchott, de Mattel, de CFAO Motors, de Total Mauritanie, Mauritania Airways, Royal Air Maroc Africulturban … pour ne citer que ceux-là.
Les organisateurs déplorent toutefois, le manque d’implication du côté mauritanien pour donner à l’évènement le cachet qu’il mérite. Néanmoins, Assamalekoim Festival « compte offrir à la Mauritanie et aux Mauritaniens le rendez-vous annuel du rayonnement de sa création culturelle urbaine contemporaine et une ouverture sur les réseaux internationaux apparentés ». Pour ce faire, les organisateurs invitent tout le public de Nouakchott à venir nombreux et à renouer avec le rythme du mouvement hip hop.
Ibou Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés