Facebook
Festival National de la Jeunesse : La jeunesse pour un anniversaire du 03 août    
17/07/2006

Le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, se prépare à fêter l’anniversaire du changement politique d’un certain 03 août 2005 que tous les Mauritaniens gardent en mémoire.
 
 Par le biais du festival national de la jeunesse, le département de la culture compte faire une grande participation en impliquant toutes les régions. Une autre façon pour Madame Mehla Mint Ahmed, de célébrer le changement intervenu il y a bientôt un an.



Du 03 au 07 août 2006, c’est le moment choisi pour organiser le festival national de la jeunesse, le troisième du genre après ceux de 1974 et de 1985. Initialement prévu pour être organisé à Kiffa, Madame Mehla Mint Ahmed, ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, a voulu donner une autre dimension de cette fête de la jeunesse. Ainsi, elle a demandé le transfert de la manifestation à Nouakchott avec la participation des délégations de jeunes des régions. Il est prévu 30 délégués de jeunes par région qui viendront s’ajouter aux 200 jeunes issus de la Capitale pour faire non seulement la fête des jeunes mais surtout pour marquer la participation des jeunes au changement du 03 août, «car la jeunesse a approuvé le changement en participant à toutes les manifestations de soutien relevant du changement politique.»
 Déjà, les délégués régionaux sont à pied d’œuvre pour faire de cette fête, une fête nationale comme l’a voulu le Chef du département.
 
 Une fête nationale
 Le Chef de l’Etat, le Colonel Ely O. Mohamed Vall, selon certaines indiscrétions, présidera l’évènement du 03 août prochain devant toutes les jeunesses du pays mobilisées pour la circonstance. Il y a de quoi mobiliser la jeunesse et impliquer tous les responsables de jeunes pour en faire une large participation. Toutes les cultures traditionnelles des différentes communautés du pays seront impliquées pour marquer le caractère multilinguiste mauritanien. C’est ça un cachet national, mais aussi une fête nationale.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés