Facebook
Evaluation de la première phase du processus électoral : Un recensement électoral complémentaire, en vue   
17/07/2006

Le ministère de l’Intérieur a organisé entre le 11 et le 13 juillet, un atelier d’évaluation de la première phase du processus électoral.
 Cet atelier a vu la participation des wali des régions, du personnel de l’administration centrale du ministère de l’intérieur et a été élargi aux partis politiques et aux organisations de la société civile qui ont suivi des exposés et animé des discussions relatives aux différents aspects relatifs du processus électoral entamé avec le scrutin référendaire du 25 juin dernier.
 Les interventions ont été axées sur les questions liées au travail de terrain des autorités administratives au cours des scrutins, la relation des autorités administratives avec les partenaires au processus électoral, notamment la Commission électorale nationale indépendante, le Conseil constitutionnel et les acteurs politiques.



Les participants ont suivi un rapport présenté par le ministère de l’Intérieur où il a été question des étapes franchies par le processus électoral, notamment le recensement administratif à vocation électorale (RAVEL) ainsi que les griefs ou les points forts le concernant. En réponse aux observations de la Commission électorale nationale indépendante et celles de l’Office national des statistiques, le rapport présenté a proposé un recensement complémentaire au RAVEL pour permettre de recenser ceux qui n’ont pas été enregistrés sur la liste électorale. Ce recensement complémentaire se fera dans les locaux administratifs des chefs lieux des communes et durera un mois entre le 1er et 30 septembre. Le traitement informatique des données se fera entre le 15 septembre et le 15 octobre 2006. Cette opération sera supervisée par 15 coordinateurs régionaux dont 3 pour Nouakchott ainsi que 53 coordinateurs pour les moughataa et 216 agents. La nouvelle liste électorale résultante de ce recensement et la précédente liste constitueront une nouvelle liste électorale qui sera adoptée pour les scrutins de novembre 2006. Le séminaire a été clôturé jeudi 13 juillet à Nouakchott par une réunion avec les partis politiques et la société civile.
Le ministre de l’Intérieur a déclaré que l’objectif de la rencontre est l’évaluation objective du processus électoral par toutes les parties impliquées afin d’en tirer les aspects positifs et négatifs pour arriver à une amélioration significative durant les prochaines consultations électorales. Le ministre a demandé aux partis politiques d’aider l’administration à accomplir sa mission dans la transparence et la neutralité et de concevoir les mécanismes à même de garantir le succès des prochaines élections.
Dans leurs interventions, les responsables des partis politiques et de la société civile ont fait des remarques sur les mécanismes de concertation devant marquer le reste du processus électoral, certains partis ont émis des réserves sur la couverture jugée par ces partis de déséquilibrée des médias publics de leurs activités.  D’autres formations politiques ont également réclamé l’ouverture d’une période de révision des listes électorales en janvier 2007 de manière à permettre au plus grand nombre d’électeurs de participer à l’élection présidentielle. Ils ont demandé l’ouverture d’un débat sur le bulletin unique et la prorogation du recensement des électeurs.
Des partis ont appelé à l’approfondissement de la concertation autour de certaines questions adoptées récemment par le gouvernement notamment le quota de 20 % attribué aux femmes, l’élection du maire en dehors de la liste majoritaire et le bulletin unique. Le ministre a répondu aux questions des représentants des partis politiques et ceux des organisations de la société.

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés