Facebook
Sécurité alimentaire : Crise alimentaire «précaire et silencieuse»   
17/07/2006

La Mauritanie traverse actuellement une crise alimentaire et nutritionnelle précaire et silencieuse qui risque fort d’avoir de mauvaises retombées sur la population de ce pays dans les prochains mois, a annoncé, jeudi soir, lors d’une conférence de presse, le directeur régional du programme alimentaire mondial M. Moustapha Darboe.
 En visite en Mauritanie la semaine écoulée le directeur régional du PAM a expliqué que plus de 12 % des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition et que 44 % des ménages (530.000 personnes environ) sont dans un état de sécurité alimentaire critique.



M. Darboe a averti que si les bailleurs de fonds et les donateurs de ce pays ne se manifestent pas d’urgence pour apporter une assistance au ’’programme de sortie de crise’’ de 4 millions de dollars mis en place par le PAM, les stocks de sécurité alimentaire seront épuisés d’ici le 15 août prochain.
 Il a également estimé que si "la situation générale est meilleure que durant la même période de l’année dernière, elle demeure préoccupante en raison d’un important nombre de ménages vulnérables et du risque grave de rupture des stocks constitués"
 Le PAM avait prévenu, récemment, que la période de soudure - entre l’épuisement des stocks (juin) et le début de la récolte suivante (octobre) - serait "difficile" pour des milliers de mauritaniens.
 La Mauritanie connaît depuis quelques années une série de catastrophes : une vague de froid sans précédent en 2002 qui a tué des milliers de têtes de cheptel et de petits ruminants, et des invasions répétées et massives de criquets pèlerins accompagnées d’un déficit aiguë de pluies en 2003 et 2004.
 Le commissaire à la sécurité alimentaire, M. Abdellahi Ould Ahmed Damou, a indiqué, de son côté, que les zones rurales de la Mauritanie sont les plus exposées au déficit alimentaire et à la pauvreté, compte tenu de leur dépendance de la pluviométrie. C’est pour cela, a-t-il dit, que des dispositions pratiques sont prises par le gouvernement pour faire face à la situation au moment approprié.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés