Facebook
Challenge SMA:Les équipes de l’intérieur seules en demi-finales    
30/03/2010

Le miracle s’est produit à l’issue des quarts de finales du tournoi challenge Sidi Mohamed Abass (SMA). Toujours éliminées en phases finales et jamais accédées en finale, les formations de l’intérieur ont cette fois-ci défendu mordicus leurs couleurs. Elles sont parvenues à écarter...



...avec la manière les équipes de la zone spéciale de Nouakchott qui ont remporté les différents trophées challenge depuis la première édition.
 
Il fallait plus ou moins s’attendre à un miracle. Le sport, notamment le football, a toujours créé des surprises. Les phases finales jouées du 28 au 29 mars ont vu les équipes de l’intérieur se qualifier aux dépens de leurs homologues de Nouakchott. Il s’agit du lycée de Zouérate qui a écarté le lycée El Hadj Omar Tall par série (5 à 4) après un score de parité d’un but partout à l’issue du temps réglementaire, du collège de Kaédi1 qui a battu par 2 buts à 1 le lycée National, le collège de Nouadhibou1 vainqueur du redoutable lycée Zem-Zem à la série de tirs aux buts (4-2) après un score nul et vierge et enfin, le collège de Kiffa1 qui s’est difficilement qualifié face au lycée Salah Dine. Les deux adversaires, après un match nul (1-1) ont du recourir à deux séries de tirs aux buts (8-7) à l’issue desquelles le collège de Kiffa1 est sorti vainqueur.
Voilà que cette fois-ci, le trophée challenge va quitter impérativement Nouakchott pour une capitale régionale. Car, les confrontations s’opposeront uniquement entre formations scolaires de l’intérieur. Plusieurs raisons expliquent cette élimination prématurée des formations de la zone spéciale de Nouakchott. Les cas de fraudes dont 150 ont été décelés cette année et certaines équipes se sont vues écarter par pénalité pour fraude avérée dont la dernière, le lycée des Nations, fut remplacé à la dernière minute par le lycée El Hadj Omar Tall. D’autres ont subi le même sort avant les phases finales. Tandis que certains ont été contraints de démissionner avant la fin des matchs de poule. Depuis longtemps, serait-on tenté de le dire, les équipes de Nouakchott qui brillaient dans leurs parcours, s’adonnaient à la fraude à l’insu des organisateurs. Cette année, les choses se sont passées autrement. Vigilance, perspicacité et rigueur ont été les maîtres mots des organisateurs. Et les résultats sont là. Le challenge a suscité des convoitises à telle enseigne que les établissements se sont détournés de l’objectif et de l’éthique du tournoi. Moulaye Ould Sidi Mohamed Abass s’est même interrogé si le challenge va continuer. Et selon les indiscrétions, les fraudes risquent de porter un sacré coup dur au tournoi si les organisateurs, maintiendraient leur décision d’arrêter.
Ibou Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés