Facebook
Réactions aux Referendum du 25 juin : L’Espagne et les USA se félicitent   
03/07/2006

Le ministre espagnol des affaires étrangères, M. Miguel Angel Moratinos, s’est félicité, mardi dernier à Nouakchott, des conditions dans lesquelles s’est déroulé le référendum constitutionnel en Mauritanie, considérant qu’ “il traduit la maturité du peuple mauritanien”.



“Le référendum et les conditions dans lesquelles il a eu lieu administrent la preuve que la Mauritanie a franchi un pas important dans son processus démocratique”, a déclaré m. Moratinos à la presse à son arrivée pour une brève visite à Nouakchott, ajoutant qu’il va exprimer au chef de l’Etat mauritanien le soutien de l’Espagne au processus de transition démocratique en Mauritanie.

De leur coté  les Etats-Unis ont fait part de leur satisfaction quant au bon déroulement de l’opération référendaire, précisant dans un communiqué publié par l’ambassade américaine à Nouakchott que celle-ci a participé par une équipe de 22 personnes à la mission d’observation du scrutin.

“La nouvelle constitution répond aux attentes du peuple mauritanien pour l’organisation d’élections libres et transparentes”, souligne le communiqué, ajoutant que le vote lors de ce scrutin constitue une première étape d’un processus qui sera parachevé par l’instauration d’institutions démocratiquement élues en Mauritanie.

Les Etats-Unis ont fait savoir qu’ils continueraient d’oeuvrer de concert avec la Mauritanie en vue d’appuyer le processus électoral dans le pays.

Le GERDES estime le scrutin crédible 

Le scrutin référendaire du 25 juin était crédible et s’est déroulée dans la sérénité, la transparence et la bonne organisation matérielle, ont affirmé des Ongs nationales des droits de l’homme dans un communiqué publié  jeudi à l’agence mauritanienne d’information (AMI).  

Le GERDDES/Mauritanie, et SOS Esclaves, l’AMDH, AFCF et CSVVDH ont indiqué que les opérations électorales se sont déroulées  dans des conditions satisfaisantes “toutefois quelques observations ont été faites comme la présence d’encadreurs des électeurs et des difficultés dans certains cas pour l’électeur d’accomplir son devoir électoral à cause du manque de maîtrise des techniques du bulletin unique”, relèvent les Ongs.

“Nous avons été souvent bien accueillis dans les bureaux de vote et avons assisté aux opérations de dépouillement dans certains bureaux de vote” a-t-on indiqué de même source.

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés