Facebook
Raz de marée en faveur du OUI aux amendements constitutionnels : Le coup d’état du 3 août enfin légitimé   
28/06/2006

Le coup d’état du 3 août vient de recueillir la légitimité populaire. Celle des urnes, obtenue en dehors des marches de soutien et du consensus des acteurs politiques. Les amendements constitutionnels véritable  programme politique du CMJD et pierre angulaire de la transition  ont été plébiscités par les mauritaniens.

On s’y attendait car depuis  les journées nationales de concertation,  ces amendements avaient été approuvés par la quasi-totalité de la classe politique mauritanienne. La victoire du Oui n’est donc pas seulement celle du CMJD mais de l’ensemble de la classe politique.

96,97%  des votants se sont exprimés en faveur du   «oui»,  à la nouvelle constitution mauritanienne avec un taux de participation de 76,51%, selon des résultats portant sur la totalité des bulletins.



Les amendements constitutionnels, proposés par le CMJD  pour ramener le pays vers la démocratie et l’alternance au terme d’une transition devant s’achever en 2007, ont  été massivement approuvés par les mauritaniens lors du référendum de dimanche 25 juin.

 

Les opérations de vote se sont déroulées dans de bonnes conditions conformément au décret no 47 du 24 mai 2006 portant convocation du collège électoral.

Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, le ministère, a rendu publique lundi 26 juin les résultats du referendum sur toute l’étendue du territoire national. Après examen  des procès-verbaux des commissions administratives chargées de la centralisation des résultats du referendum, le ministre de l’intérieur a ainsi proclamé les résultats provisoire du referendum du 25 juin 2006:

-Nombre d’inscrits:      989.798

-Nombre de votants:     757.340

-Taux de participation:       76,51 %

-Nombre de bulletins nuls: 21.783

-Nombre de suffrages exprimes: 735.557

-Nombre de voix obtenues par le "OUI": 713.263, soit 96,97%

-Nombre de voix obtenues par le

"NON": 10.472, soit 1,42 %

-Nombre de voix obtenues par le neutre:11.822, soit 1,61%

Ces résultas seront communiqués au conseil constitutionnel qui va proclamer les résultats définitifs après examen des recours éventuels conformément aux textes en vigueur.

La nouvelle constitution, avait reçu l’approbation de la quasi-totalité de la classe politique et des ong locales lors des journées nationales de concertation organisées en Mauritanie  en octobre 2005. 

Parmi les nouvelles dispositions constitutionnelles figure la limitation du mandat présidentiel à cinq ans, renouvelable une seule fois. L’ancienne constitution ne posait pas de limite au nombre de mandats.

La nouvelle constitution prévoit également que le président fera le serment, "au nom d’Allah", de ne point prendre ni soutenir une initiative qui pourrait conduire à la révision" de ces dispositions.

Le texte instaure un régime de type présidentiel, qui octroie au Chef de l’Etat d’importantes prérogatives, dont la désignation du Premier ministre, mais donne au parlement le droit de voter la défiance ou la censure du gouvernement.

Lundi soir, la présidence  du CMJD a qualifié les résultats de "véritable sursaut national, d’évènement majeur dans l’histoire du pays et d’étape décisive du processus de transition démocratique. Dans ce communiqué,  la présidence a  exprimé la détermination du CMJD et du gouvernement de transition à "poursuivre résolument les réformes politiques, économiques et sociales et à organiser les prochaines échéances électorales suivant le calendrier du programme de transition" qui prévoit plusieurs élections jusqu’en 2007, dont un scrutin présidentiel.

 Les leaders  des partis politiques et les représentants des missions internationales d’observation notamment celles de l’Union Africaine, de l’organisation internationale de la Francophonie et la ligue Arabe, ainsi que des ongs internationales ont exprimé leur satisfaction vis à vis du déroulement du scrutin.  

Synergies africaines pour la démocratie et la supervision des élections et "Peace corps for african renaissance ont rendu public un communiqué dans lequel elles ont déclaré que: "le scrutin a enregistré une participation très satisfaisante, les opérations de vote se sont déroulées dans la transparence, la liberté, l’équité et la tranquillité".Avec ce scrutin,  la Mauritanie entre dans une nouvelle ère. Il reste à espérer que  les autres étapes du processus électoral se dérouleront comme prévu et dans la même ambiance qui a marqué le referendum du 25 juin. Tel est  le défi.

TOB


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés