Facebook
Paroles   
20/06/2006

" On n’a jamais dit que la Mauritanie est un pays esclavagiste, par contre on soutient que les pratiques de ce phénomène se poursuivent toujours ! On a le sentiment que les esclavagistes sont protégés dans ce pays."
Boubacar Ould Messoud, président de SOS Esclaves



"La limitation des mandats présidentiels, à elle seule ne saurait freiner les dérives dictatoriales. Ce qui freine les dérives, c’est l’attribution aux différents pouvoirs (législatif, judiciaire, exécutif) de la latitude de s’exercer pleinement, en dehors de toute inféodation de l’un par rapport à l’autre."
Messaoud Ould Boulkher, président de l’Alliance Populaire Progressiste (APP)

 

"Au vu de leur prestation au Mondial, nos amis italiens se sont reconvertis dans l’art de tondre la pelouse , de se rouler dessus amoureusement (…), d’y jouer au mort bien mort, un œil entrouvert afin de voir si l’arbitre tombe dans le panneau…"
Mariem Mint Derwich, chroniqueuse au journal Le Calame

 

"L’argumentaire du président du CMJD sur l’inexistence de l’esclavagisme en Mauritanie semble cohérent à première vue, quand il évoque notre ratification des instruments internationaux relatifs à l’esclavage. Mais là où le bat blesse, c’est que ces conventions n’ont jamais été introduits dans notre droit interne, pour leur donner force de loi. Nous sommes restés dans de vagues stipulations sans sanctions."
Irabiha Mint Abdel Wedoud, journaliste au Calame

 

"Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu’un d’autre de sa liberté. Voilà tout le paradoxe des esclavagistes."
Nelson Mandela, ancien président de l’Afrique du Sud

 

"Ce n’est pas une mince affaire pour un prince de savoir bien choisir ses ministres, qui sont bons ou mauvais selon la sagesse du prince. La première conjecture qu’on fait d’un souverain et de sa cervelle, c’est de voir les hommes qu’il tient à l’entour de lui. "
Nicolas Machiavel, dans Le Prince


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés